prostitué

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : prostitue

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Participe passé adjectivé et substantivé de prostituer.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin prostitué
/pʁɔs.ti.tɥe/
prostitués
/pʁɔs.ti.tɥe/
Féminin prostituée
/pʁɔs.ti.tɥe/
prostituées
/pʁɔs.ti.tɥe/

prostitué /pʁɔs.ti.tɥe/

  1. Qui se prostitue.
    • Un homme prostitué.
  2. Qui est vendu dans le cadre de la prostitution.
    • Le corps prostitué. Face au client qui la paie et achète sa docilité, la prostituée est donc ce corps qui va se trouver, le temps d’une passe, mobilisé. (Pascal Bruckner & Alain Finkielkraut, Le Nouveau Désordre amoureux, 1977)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin prostitué
/pʁɔs.ti.tɥe/
prostitués
/pʁɔs.ti.tɥe/
Féminin prostituée
/pʁɔs.ti.tɥe/
prostituées
/pʁɔs.ti.tɥe/

prostitué /pʁɔs.ti.tɥe/ masculin

  1. Personne qui gagne sa vie en ayant des rapports sexuels monnayés.
    • Ne se mettrons nus au gymnase ni l’esclave, ni l'affranchi, ni leur fils, ni l’apalaistros, ni le prostitué, ni l’un de ceux qui exercent le métier d’agora. (Philippe Gauthier, La loi gymnasiarchique de Béroia, 1993)
    • Les mendiantes et les prostituées sont également marginalisées par la société canadienne. (André Lachance, Les marginaux, les exclus et l'autre au Canada aux 17e et 18e siècles, page 160, Fides, 1996)

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikicode]

Conjugaison du verbe prostituer
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
prostitué

prostitué /pʁɔs.ti.tɥe/

  1. Participe passé masculin singulier de prostituer.

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]