quétaine

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Possible déformation de Keaton, du nom d’une famille de Saint-Hyacinthe connue pour ses goûts singuliers.
Selon d’autres sources, dont la comédienne québécoise Andrée Champagne, il s’agirait d’une déformation du mot quêteux, et viserait à la base les gens ayant un style vestimentaire démodé et mal agencé, soit des vêtements quêtés (quémandé).
D’autres disent aussi que ce serait une déformation du mot kitten.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
quétaine quétaines
/ke.tɛn/

quétaine /ke.tɛn/ masculin et féminin identiques (Québec) (Péjoratif)

  1. De mauvais goût, démodé ou qui relève du cliché.
    • […] le poète, qui se réfère à « nos amis les nuages » (en une formule assez quétaine), est dans la tranquillité saisonnière, alors que « les jardins sont fleuris du regret de la fleur ». (Le Devoir, 25-26 novembre 2006)
    • « […] En plus, l’imagerie fantasmatique gaie peut être très quétaine! » Bernar fait référence à la scène où un modèle new-yorkais grimpe une selle western, attifé en cow-boy […]. (Le Devoir, 16 mars 2007)
    • « En fait, l’opéra nous donne la permission d’être quétaines! Les chics connaisseurs de Bayreuth et de La Scala, l’engeance la plus snob et la plus discriminatoire du monde, le savent-ils qu’ils sont de véritables quétaines ? » (Michel Tremblay, La nuit des princes charmants, Babel, p. 20)

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
quétaine quétaines
/ke.tɛn/

quétaine /ke.tɛn/ masculin et féminin identiques (Québec) (Péjoratif)

  1. Personne qui, sans être grossière, est considérée comme ridicule en raison de son manque de goût ou de raffinement.
    • Pour pousser l’insulte à son comble, un torrent de clichés déferle sur cette ânerie réalisée avec soin mais sans goût. C’est que Fuqua est ce qu’on appelle communément chez nous « un moyen quétaine ». En témoignent les nombreux ralentis sur le héros viril avançant vers la caméra pendant qu’une explosion embrase l’arrière-plan, la photo aux couleurs saturées pour communiquer un état de fièvre, le montage frénétique pour indiquer un état d’urgence, une musique pompière pour s’assurer qu’on est bien assommés. Tout cela ne serait qu’un moindre mal si les dialogues n’étaient pas d’une niaiserie tellement profonde qu’ils déclenchent l’hilarité. (Le Devoir, 23 mars 2007)

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikicode]

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]