qualité

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin qualitas (« manière d'être », « nature (d'une chose) », « mode (des verbes) »), mot formé à partir de l'adjectif qualis (« tel », « quel », « tel quel »). Étymologiquement, la « qualité » est l'état de ce qui est « comme ça ».

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
qualité qualités
/ka.li.te/

qualité /ka.li.te/ féminin

  1. Manière d’être, bonne ou mauvaise, grande ou petite, etc., de quelque chose ou de quelqu’un, état, caractéristique.
    • Bonté, petitesse, blancheur, noirceur, beauté, laideur sont des qualités.
    • La qualité de l’eau, du vin.
    • La qualité d’une viande.
    • La qualité d’une étoffe.
    • La qualité d’une terre, d’un terroir.
    • Cette étoffe est de bonne qualité, de mauvaise qualité.
    • La transparence et la dureté sont les qualités essentielles du diamant.
    • Les qualités de son style sont la précision et la clarté.
    • Chacune de ces choses a des qualités propres et particulières qui la distinguent.
    • Cela n’est pas de la qualité requise.
    • La bonne qualité des aliments est essentielle à la santé.
    • Ce vin est de qualité médiocre, de qualité inférieure.
    • Préférer la qualité à la quantité.
  2. Ce qui fait le mérite de quelqu’un, disposition bonne ou mauvaise.
    • La notoriété médiatique de la photo y repose sur ses qualités de documentarité (elle fait document) et de testimonialité (elle atteste). (Mehana Amrani, Le 8 Mai 1945 en Algérie, 2010, p.206)
    • Qualités naturelles.
    • Qualités acquises.
    • Les qualités du corps et de l’esprit.
    • C’est un homme qui a beaucoup de bonnes qualités.
    • Il a de grandes qualités.
    • Parmi quelques bonnes qualités, il en a beaucoup de mauvaises.
    • Il n’est pas nécessaire à un prince d’avoir toutes les bonnes qualités, mais il lui est indispensable de paraître les avoir. (Machiavel, Maximes et pensées, traduction de Toussaint Guiraudet, Paris, Éditions André Silvaire, 1975)
    1. (Absolument) Bonnes qualités.
      Il a beaucoup de qualités.
      C’est être injuste envers cet homme que de ne vouloir lui reconnaître aucune qualité.
  3. (Vieilli) Noblesse.
    • Il fait l’homme de qualité, mais il ne l’est pas.
    • Les gens de qualité.
  4. Titres donnés en raison de la condition sociale, civile, politique.
    • […]; comme Combes avait parlé de l'enseignement superficiel et borné de nos écoles primaires, F. Buisson crut devoir protester, en sa qualité de grand pédagogue de la troisième République : […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.315)
    • Tous deux avaient vécu la moitié de la guerre ensemble, jusqu'à l'armistice, Fagerolle en qualité de fourrier, furetant dans les états de la compagnie, Tacherot, comme sergent d'ordinaire, disposant des bons morceaux, du pinard, de la gniole et rabiotant les paquets de perlot. (Victor Méric, Les compagnons de l'Escopette, 1930, p.13)
  5. (Droit) Habilité à exercer quelque droit.
    • La qualité de légataire, de donataire, de créancier, de tuteur.
    • Avoir, n’avoir pas qualité pour faire quelque chose.
    • Il a pris qualité d’héritier sous bénéfice d’inventaire.
    • Les qualités des parties.
    • Sans que les qualités puissent nuire ni préjudicier.
    • Il faut d’abord, dans un procès, convenir des qualités.
    • Ès qualités.
    1. (Par métonymie) Partie d’un arrêt, d’un jugement qui contient les noms, professions, etc., des parties, ainsi que leurs différentes demandes et conclusions.
      Les qualités d’un arrêt, d’un jugement,
      Rédiger des qualités.
  6. (Industrie) Niveau de finition ou de perfection d’exécution d’une action ou d’un produit.
    • L’industrie moderne est caractérisée par un souci toujours plus grand de l’exactitude ; au fur et à mesure que l’outillage devient plus scientifique, on exige que le produit présente moins de défauts cachés et que sa qualité réponde ainsi parfaitement, durant l'usage, aux apparences. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.356)
  7. (Industrie) Aptitude d’un ensemble de caractéristiques intrinsèques à satisfaire les besoins exprimés ou potentiels des utilisateurs.
    • La gestion de la qualité (sens 6.) est une discipline de management visant l'obtention de la qualité dans un contexte de production de services ou de biens.
  8. (Jeu d’échecs) Écart de valeur entre celle d’une tour et celle d’un cavalier ou d’un fou.
    • Le cavalier noir attaque à la fois la dame et la tour noires, si bien qu’après que la dame se sera déplacée, les blancs perdront la qualité (une tour contre une pièce mineure).

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]