quelqu’un

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
(Redirigé depuis quelqu'un)
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Siècle à préciser) → voir quelque et un

Pronom indéfini[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin quelqu’un
/kɛl.k‿œ̃/
quelques-uns
/kɛl.kə.z‿œ̃/
Féminin quelqu’une
/kɛl.k‿yn/
quelques-unes
/kɛl.kə.z‿yn/

quelqu’un /kɛl.k‿œ̃/

  1. (Vieilli) Un ou une entre plusieurs. — Note : Il est alors utilisé avec de, en ou un antécédent ; l'on dit plus couramment aujourd’hui un, une, l’un ou l’une.
    • Elle est inutile quand le sang est épanché dans les capacités : […], ou quand le coup perce quelqu’un des intestins. (Anonyme, L’agronome ou dictionnaire portatif du cultivateur. - Rouen, 1787)
    • Mais votre royaume, monseigneur, répliqua Ivanhoé, votre royaume est menacé de dissolution et de guerre civile, et vos sujets de toute sorte de maux s’ils perdaient leur souverain dans quelqu’un de ces dangers que chaque jour vous vous plaisez à braver, […] (Walter Scott, Ivanhoé, traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • […] ; et s’il est trop vieux pour accepter, ce sera avec quelqu’un de ses fils ou de ses neveux. (Alexandre Dumas, La Reine Margot, C. Lévy, 1886)
  2. (Au masculin singulier) Une personne dont l’identité importe peu, mais existante.
    • Au milieu de toutes ces impressions, un espoir subsistait : il finirait fatalement par descendre quelque part, et alors, s’il ne s’écrasait pas dans la dégringolade, quelqu’un ou quelque société peut-être le réexpédierait, lui et le ballon, en Angleterre : […]. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908 - Traduit en 1910 par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, Mercure de France, p. 90, éd. 1921)
    • Il reste à trouver celui qui t’a frappé avec une barre de fer. Celui qui ordonna à quelqu'un d’ordonner à quelqu'un qui ordonna à quelqu'un d'autre de te tuer. (Vassilis Vassilikos, Z, 1966, traduit du grec par Pierre Comberousse, NRF Gallimard, 1967, p.342)
  3. (Au masculin singulier) (Familier) Une personne importante, qui sort de l’ordinaire. Une personne qui a du caractère, du mérite, de la valeur.
    • Moi j’en ai rien à foutre d’être quelqu’un. Je suis un mec sans ambition. Moi mon bonheur, c’est la pêche et le pastaga. Tu vois, ça va pas chercher bien loin. (David Thomas, Je n’ai pas fini de regarder le monde, Albin michel, 2012)
  4. (Au pluriel) Plusieurs dans un plus grand nombre. — Note : Utilisé avec de, en ou un antécédent.
    • De l’autre côté, quelques-uns parmi nous discutaient s’il fallait ajouter foi aux affirmations du criminel qui s’était montré menteur incorrigible. (Ivan Tourgueniev, L’Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • J’ai lu quelques-uns de ces livres.
    • Parmi les nouvelles qu’il a débitées, il y en a quelques-unes de vraies.
    • Dès le moment où j’avais mis les pieds devant Notre-Dame, je m’étais trouvé, avec les quelques-uns de la famille, sous les yeux de dizaines, puis de centaines de spectateurs […]. (Georges Simenon, Les Autres, Les Presses de la Cité, 1962, ch. 7)
  5. (Au masculin pluriel) Quelques personnes ; certains.
    • […]; tous tenaient à la main droite ou des épées, ou des piques, ou des arquebuses, et quelques-uns, à la main gauche, des flambeaux qui répandaient sur cette scène un jour funèbre et vacillant, […]. (Alexandre Dumas , La Reine Margot, C. Lévy, 1886)
Note[modifier | modifier le wikitexte]

Abréviations[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]