quercitron

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Quercitron

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(xviiie siècle) De l’anglais quercitron.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
quercitron quercitrons
/kɛʁ.si.tʁɔ̃/
Quercitron, ses feuilles et ses glands (1)

quercitron /kɛʁ.si.tʁɔ̃/ masculin

  1. (Botanique) Chêne (Quercus velutina) d’Amérique du Nord appartenant à la famille des chênes rouges, utilisé pour son pigment jaune, le quercitrin sous forme de quercétine industrielle.
    • Il forme avec plus d’économie que par les procédés ordinaires, un bel écarlate permanent, en mêlant avec la cochenille de l’écorce de quercitron en poudre. (Louis-Bernard Guyton de Morveau et al., Annales de chimie et de physique, tome 21, 1797)
    • Les matières jaunes de la gaude, du quercitron, du mûrier des teinturies, sont également très sensibles à l’action de l’air et prennent bientôt une teinte rousse. (Jean Girardin, Leçons de chimie élémentaire appliquée aux arts industriels, tome 4, 1877)
    • Pour les teintures et tanins, 30 % des importations françaises viennent d’Inde et d’Afrique méridionale, et pour un dixième de Madagascar (écorces de mimosa, écorces de quercitron et de palétuvier, orseille). (Claude Malon, Le Havre colonial de 1880 à 1960, 2006)
  2. Colorant jaune commercialisé sous forme poudreuse, tiré de l’écorce de l’arbre du chêne du même nom, composé de quercitrin introduit en Europe au XVIII° siècle pour la teinture des cotons. Au XIX° siècle, on en fait des laques jaunes pour les papiers peints.
    • Une forte décoction de quercitron (quercus nigra) avec du murio-sulfate d’étain, appliquée au pinceau sur l’étoffe, y imprime à l’eau bouillante des figures d’un très beau jaune ; [...] (Louis-Bernard Guyton de Morveau et al., Annales de chimie et de physique, tome 21, 1797)
    • Le quercitron nous est fourni par une espèce de chêne, le quercus nigra, originaire de l’Amérique septentrionale. (Jean-Baptiste Dumas, Traité de chimie appliquée aux arts, volume 4, 1847)
    • La décoction de quercitron donne des précipités jaunes plus ou moins roux ou virant au vert-olive, avec l’alun, le bi- et le tétrachlorure d’étain, l’acétate de plomb, l’acétate de cuivre, le chlorure de baryum, le nitrate d’argent ; la gélatine donne un précipité floconneux, les sels de fer une coloration verte et un précipité olive. (Adolphe Wurtz, Dictionnaire de chimie pure et appliquée, 1869)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

chêne noir

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikitexte]

Colorant jaune

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Anglais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(xviiie siècle) De quercus, « chêne », et citron.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
quercitron
/Prononciation ?/
quercitrons
/Prononciation ?/

quercitron /Prononciation ?/

  1. (Dénombrable) (Botanique) Quercitron, chêne noir (arbre).
  2. (Indénombrable) Quercitron (colorant jaune).

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]