réaction

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : reaction

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

→ voir re-, action et réagir.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
réaction réactions
/ʁe.ak.sjɔ̃/

réaction /ʁe.ak.sjɔ̃/ féminin

  1. (Physique) Action d’un corps sur un autre qui agit ou vient d’agir sur lui.
    • La réaction est toujours égale à l’action.
  2. (Chimie) Modifications d’ordre chimique résultant de l’action d’un corps sur un autre.
    • Les hydrocarbures ainsi que les glucosines déterminent indirectement cette réaction, car ils donnent naissance à des sucres lorsqu’on les traite à l’acide sulfurique. (D. de Prat, Nouveau Manuel complet de filature ; 1re partie : Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Un tel milieu est susceptible de protoner tout substrat organique et de favoriser des réactions improbables en chimie classique. (Michel Marty, Michel Boiron, Eurocancer 2003, compte-rendu du XVIe congrès, 8-9-10 juillet 2003, 2003)
  3. (Physiologie) Action de l’organisme en réponse à une excitation quelconque.
    • Avec l’utilisation d’antigènes de tréponèmes pâles tués, les réactions sérologiques ont vu leur sensibilité et leur spécificité nettement améliorées. (François Pebret, Maladies infectieuses : toutes les pathologies des programmes officiels des études médicales ou paramédicales, Heures de France, 2003, p. 497)
  4. (Courant) Émotion que provoque un reproche, une menace, une nouvelle heureuse ou fâcheuse, etc.
    • Plus que l’opinion cancanière, l’instituteur redoute l’intime réaction d’Héloïse. (Jean Rogissart, Passantes d’octobre, 1958)
    • Il manque de sang-froid, ses réactions sont violentes. Je croyais l’affliger en lui apprenant cette nouvelle : sa réaction a été faible, a été nulle.
  5. (Politique) Mouvement d’opinion qui agit dans un sens contraire au mouvement qui a précédé.
    • Sous Auguste, toutefois, une profonde réaction se produisit. En 27, on décida le rétablissement de la vieille république, c’est-à-dire, de l’aristocratie […] (Alfred Naquet, Vers l’union libre, 1908)
    • Plusieurs fois, des écrivains éloquents crurent qu’ils pourraient déterminer un courant de réaction contre ces doctrines […] (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. III, Les Préjugés contre la violence, 1908, p. 125)
    • Toutefois la pacification des villes ne va pas sans réactions parfois violentes et soudaines de fanatiques irréductibles. (Michel Droit, De Lattre, maréchal de France, Pierre Horay, éditions de Flore, 1952, p.21)
  6. (En particulier) Action d’un parti politique qui s’efforce de rétablir l’état de choses antérieur.
    • La réaction thermidorienne.
  7. (En particulier) (Par ellipse) Ce parti lui-même.
    • Combattre la réaction, les menées de la réaction.
    • L’opposition accusait les conservateurs de favoriser la réaction.
  8. (Équitation) Chacun des mouvements plus ou moins vifs et brutaux d’un cheval, et chacune des secousses que ces mouvements font éprouver au cavalier.
    • Ce cheval a les réactions dures.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]