résidence

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : residence

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1260) Du latin residentia → voir résider et résident.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
résidence résidences
/ʁe.zi.dɑ̃s/

résidence /ʁe.zi.dɑ̃s/ féminin

  1. Séjour permanent ou prolongé ; lieu où l’on séjourne habituellement.
    • Ravie de cette réponse, Theodehilde fit charger sur plusieurs voitures les richesses de son mari, et partit pour Châlon-sur-Saône, résidence du roi Gonthramn. (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 1er récit : Les quatre fils de Chlother Ier — Leur caractère — Leurs mariages — Histoire de Galeswinthe (561-568), 1833 - éd. Union Générale d’Édition, 1965)
    1. Séjour forcé, fait de devoir rester un lieu donné.
      • Il a été placé en résidence surveillée depuis le putch.
      • Il sera nécessaire de l’assigner à résidence.
    2. (Droit) Lieu où habitent en permanence les époux, leurs enfants et les personnes vivant sous le même toit qu’eux.
      • Après leur mariage, ils ont élu résidence en centre-ville.
    3. Lieu d’habitation lié à la charge officielle d’une personne.
      • La résidence papale se trouve au Vatican.
  2. (Architecture) Maison, maison de campagne.
    • J'ai investit deux cent mille euros dans ma résidence secondaire.
    • Plus d'un, en apercevant ces coquettes résidences, si tranquilles, enviait d'en être le propriétaire. (Flaubert, Éducation sentimentale, t. 1, 1869)
    1. Groupe d’immeubles ou d’appartements offrant un certain confort, et souvent gérés par une copropriété.
  3. (Québec) (Éducation) Stage de spécialisation suivant le doctorat en médecine
    • Après sont doctorat, l'étudiant devra faire sa résidence pour pouvoir exercer la médecine.
  4. (Politique) Charge, fonction, office de résident. (Par métonymie) Ensemble des services qui l'entourent ou parlent en son nom.
    • La Résidence générale [de Tunis] (...) a justifié par les troubles de ces jours derniers les mesures administratives ainsi prises à l'égard de M. Bourguiba. (Le Monde, 19 janv. 1952)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]