rêverie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : reverie

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

→ voir rêver et -erie

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
rêverie rêveries
/ʁɛ.vʁi/

rêverie /ʁɛ.vʁi/ féminin

  1. État de l’esprit occupé d’idées vagues qui l’intéressent, de pensées riantes ou tristes auxquelles il se laisse aller, où il se complaît.
    • Le mérite d'une rêverie est tout entier dans son vague, n'est-elle pas une sorte de vapeur intellectuelle ? (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, 1832)
    • Parfois, au milieu de nous, il tombe tout à coup dans une sombre rêverie, frissonne, tremble, tourne la tête, va et vient dans le salon. (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes,)
    • Elle passait toutes ses journées, dans le silence menaçant de la plaine sans soucis, sans pensées, poursuivant des rêveries vagues, indéfinissables, intraduisibles en aucune langue humaine. (Isabelle Eberhardt, Yasmina,1902)
    • Il sifflota entre ses dents et se plongea dans une vague rêverie. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 207, Mercure de France, 1921)
    • Et, tournant à son tour les yeux vers la portière, il s'abîma dans une soudaine et muette rêverie. Le balancement de la voiture l'engourdissait. (Francis Carco, L'Homme de Minuit, 1938)
  2. Idée extravagante, chimère.
    • Il veut débiter ses rêveries pour des vérités. Cet ouvrage est plein de rêveries. Ce que vous dites est une rêverie.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]