racler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : râcler

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Siècle à préciser) De l’ancien occitan rasclar lui-même issu du latin populaire *rasiculare forme diminutive de *rasicare du latin classique radere (« gratter ») dont le participe est rasus.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

racler /ʁa.kle/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Gratter, frotter la surface d’un corps avec quelque chose de dur ou de tranchant, de manière à en enlever quelques parties. Râteler.
    • Racler des peaux, l’intérieur d’une casserole.
    • Racler des allées.
    • Raclant, ravageant, dévastant la côte ouest de l’Île, le cyclone roula vers la mer Polaire, mettant à mal bateaux, engins de pêche, quais, maisons, bétail, récoltes. (José Gers, Sur la mort du Pourquoi pas ?, France libre, vol. 6, 1936)
  2. Enlever en raclant, en grattant.
    • Il faut racler le grillé au fond de la cocotte.
  3. Heurter en frottant.
    • La quille de notre voilier a raclé le fond.
    • (Figuré) Ce vin racle le gosier. Il est dur et âpre.
  4. (Figuré) (Familier) Mal jouer du violon, du violoncelle, etc.
    • Il passe des heures à racler son crincrin !
  5. Polir une pièce au racloir (menuiserie).

se racler pronominal 1er groupe (conjugaison)

  1. Dans l’expression se racler la gorge : tousser volontairement pour se débarrasser de mucosités embarrassant l’arrière-gorge.

Variantes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Paronymes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]