raser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin vulgaire *rasare (fréquentatif fait sur le supin rasum) de radere (« raser », « gratter, polir, ratisser »).

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

raser /ʁɑ.ze/ ou /ʁa.ze/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Tondre, couper le poil ou les cheveux tout près de la peau avec un rasoir.
    • Le front de Victor Hugo fera raser autant de crânes, que la gloire de Napoléon a fait tuer de maréchaux en herbe. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
  2. (En particulier) (Absolument) Couper le poil de la barbe au plus près de la peau.
    • Toilette du bataillon. Le barbier passe pour particulièrement francophile. Tout le monde va se raser chez lui. (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
    • Par un mystérieux tour de force, il avait réussi à se raser et à lisser ses cheveux dorés. Son visage était tout à fait séraphique. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 262, Mercure de France, 1921)
  3. Abattre à ras de terre, en parlant d’un édifice, d’un bâtiment.
    • On a rasé les fortifications, les défenses de cette ville. - Raser une place.
  4. (En particulier) (Marine) Ôter à un navire la partie supérieure de ses œuvres mortes.
    • On a rasé ce bâtiment pour en faire un ponton.
  5. Passer tout près, effleurer.
    • Je me rappelai le vol dans le fameux « pot au noir », le long de la côte de l'Amérique du Sud, où je fus obligé de raser les flots jusqu'à tremper les roues du Nungesser-Coli dans la crête d'une haute vague. (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • Un boulet de canon lui rasa l’épaule. - Une balle lui rasa le visage. - Une hirondelle qui rase le sol, la surface de l’eau.
    • La balle du joueur a rasé la corde, le filet. - Nous rasâmes le rocher de bien près.
  6. (Par ellipse) (Hippologie) Ne presque plus marquer; la cavité des incisives ne paraissant plus, ou presque plus.
    • Ce cheval rase, commence à raser.
  7. (Populaire) Ennuyer par des propos longs et oiseux.
  8. (Populaire) Enlever, soustraire.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

→ voir casser#Synonymes

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

  • un barbier rase l’autre, (Proverbial) se dit lorsque des gens d’une même profession, ou ayant un intérêt commun, se soutiennent, se louent réciproquement.
  • raser les murs
  • Ce cheval rase le tapis, (Équitation) Ses épaules ont peu de mouvement, et il ne relève point assez en marchant ; les pieds sont trop près de terre, il va butter.
  • Se raser, être rasé, (Chasse) se dit d’une perdrix ou d’un lièvre qui se tapit le plus qu’il peut contre terre pour se cacher. Les perdrix se rasent quand elles aperçoivent l’oiseau. - Ce lièvre était rasé dans son gîte.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé (1971-1994) (raser)

Suédois[modifier | modifier le wikicode]

Forme de nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Commun Indéfini Défini
Singulier ras rasen
Pluriel raser raserna

raser /Prononciation ?/ commun

  1. Pluriel indéfini de ras.