rayer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(xiiie siècle) Depuis le moyen français rayer, de l’ancien français roier. Dérivé de raie, de l’ancien français reye (« raie ») (voir le gallois rica et le bas-latin riga), avec le suffixe -er.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

rayer transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Marquer d’une ou de plusieurs raies,
    • Rayer de l’argenterie en la nettoyant.
    • Prenez garde de rayer cette glace en la polissant.
    • Rayer du papier avec un crayon.
  2. Effacer, raturer, faire une raie, passer un trait de plume sur ce qui est écrit.
    • Il faut rayer cette clause, ce mot, cette phrase.
    • On a rayé cet article sur son compte.
    • On l’a rayé, on a rayé son nom des contrôles de l’armée, du tableau des avocats, de la liste des électeurs, etc.
  3. (Figuré) Supprimer, retirer, éliminer.
    • Rayer une idée de ses pensées.
    • (Figuré) Rayez cela de vos papiers, se dit pour faire entendre à quelqu’un qu’il ne doit pas compter sur quelque chose.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Paronymes[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Ancien français[modifier | modifier le wikicode]

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

rayer /Prononciation ?/ transitif (conjugaison)

  1. Variante de raier.

Références[modifier | modifier le wikicode]

  • Frédéric Godefroy, Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du ixe au xve siècle rayer 1881, édition de Paris, 1881-1902, F. Vieweg