ripou

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(xxe siècle) Verlan de pourri.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
ripou ripous
/ʁi.pu/
Singulier Pluriel
ripou ripoux
/ʁi.pu/

ripou /ʁi.pu/ masculin et féminin identiques

  1. (Verlan) Personnage corrompu.
    • Il es un peu écolo, un peu don Quichotte, du genre à militer contre un tunnel dans les Pyrénées pour sauver des ours, mais c'est aussi un pourfendeur de la corruption en politique, redoutable quel que soit le bord des ripous ! (Robert Morcet, le Celte, t.9 : Cyber crime, 2014)
  2. (En particulier) Policier corrompu.
    • La seule autre possibilité, c'est que ce soit un flic spécialisé dans les Gitans, et je n'imagine pas que tu sois devenue une ripou du jour au lendemain. (Peter De Jonge, Meurtre sur l'avenue B, Paris : Éditions Les Escales, 2013, p.56)
    • Je ne couche pas avec mon patron, et je ne suis pas non plus une ripoue.
      Quand j'étais entrée à l'école de Cannes-Écluse, juste après ma licence en droit, jamais je n'aurais imaginé que je devrais ainsi me défendre dans le cabinet d'une juge d'instruction.
      (Didier Senecal, Les petites filles et les petits garçons, Univers Poche, 2013)
    • Mais il paraitrait qu'un homme influent l'aurait pris sous son aile. Et qu'il serait actuellement en mission en Bretagne. Des noms circulent autour de lui. Pas des notables mais plutôt des filous et des ripoux. (Gérard Porcher, Nuit torride à Kéresquant, Éditions Dédicaces, p.99)

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin ripou
/ʁi.pu/
ripous
/ʁi.pu/
Féminin ripoue
/ʁi.pu/
ripoues
/ʁi.pu/

ripou masculin

  1. (Verlan) Pourri, véreux, corrompu.
    • Rue Maroseïka, au siège de la direction centrale des enquêtes fiscales russe, l'officier Oleg extirpe fièrement du placard un uniforme vert bouteille. Une panoplie toute neuve, reçue pour fêter le 4e anniversaire de l'institution créée par décret présidentiel le 18 mars 1992 et dotée, un an plus tard, d'une véritable police chargée de traquer les entreprises ripoues. (Isabelle Mandraud, La lutte fiscale des incorruptibles russes. Plus de quarante mille «flics» sont chargés de faire payer les taxes aux entreprises., dans Libération, 9 avril 1996)
    • Des policiers ripous c'était pas Dieu possible, c'est impensable.
      L'organisation avait aussi gangrené les services de police, Boueïx dut désormais marcher sur des œufs.
      (Gilles Marchal, Bourreaux de travail, Éditions Publibook, 2011, p.155)
    • La gauche caviar ou la droite ripoue, kif-kif !! (commentaire sur un tchat de France2)



Traductions[modifier | modifier le wikitexte]