rire

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : rìre

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin populaire *rīdĕre, en latin classique rīdēre.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Un homme en train de rire. (1)

rire /ʁiʁ/ intransitif 3e groupe (conjugaison)

  1. Marquer un sentiment de gaieté par un mouvement de la bouche accompagné souvent de bruit et par une expression correspondante des regards et des traits du visage.
    • La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri. (Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort, Maximes et pensées, caractères et anecdotes)
    • Le bambin fuyait la chemise ou le bonnet de nuit avec lequel la marquise le menaçait parfois ; il gardait sa collerette brodée, riait à sa mère quand elle l’appelait, en s’apercevant qu’elle riait elle-même de cette rébellion enfantine […] (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, 1832)
    • Elle riait de toute sa voix sonore en luttant des bras et des jambes. Désarmée par son rire, elle se défendait à l’aveuglette. (Pierre Louÿs, Trois Filles de leur mère, 1926)
    • Et il se mit à singer le papotage d’une Parisienne, et jusqu’à la mimique, avec tant de gaieté que Zaheira ne put s’empêcher de rire. (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », 1940)
    • L’accueil ne variait point, Mme Bavoil le saluait par l’invariable formule : « voilà notre ami », tandis que le prêtre riait des yeux et lui pressait la main. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  2. (Familier) Se divertir, se réjouir.
    • Les deux couples riaient, bavardaient, cueillaient des fleurs, se cajolaient et se mignotaient, luttaient et se roulaient sur l’herbe, et les jeunes filles fumèrent des cigarettes. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit en 1910 par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, Mercure de France, p.55, éd. 1921)
    • Nous serons en joyeuse compagnie, nous rirons bien. Venez avec nous, nous rirons. C’est un bon garçon qui aime à rire.
  3. Railler ; badiner ; ne pas parler ou ne pas agir sérieusement.
    • Mais il ne faut pas rire de la choléraphobie. Mme de Boigne affirme que quelques personnes, entre autres la comtesse de Montesquiou-Fesenac, sont littéralement mortes de peur, sans aucune maladie. (Ange-Pierre Leca, Et le choléra s'abattit sur Paris - 1832, Albin Michel, 1982, p.104)
  4. (Figuré) Être agréable, plaire, en parlant des choses.
    • La campagne rit sous le soleil. Tout me rit dans ce projet. Cela rit à l’imagination.

rire transitif indirect

  1. (Rire de quelque chose ou de quelqu’un) Ne pas se soucier de quelque chose ; témoigner qu’on n’en tient pas de compte, qu’on ne s’en soucie pas ; s’en moquer.
    • […] : légère, étourdie, folle même, elle riait de tout, ne s’intéressait à rien ; confondait la tristesse avec l’humeur, et ne voyait dans une personne affligée qu’une personne ennuyeuse. (Marie-Jeanne Riccoboni, Histoire d’Ernestine, 1762, édition Œuvres complètes de Mme Riccoboni, tome I, Foucault, 1818)
    • La musique enivre et règle le danseur, tandis que le curieux voit le mouvement seul et rit de ce pantin qui s’agite sans raison, car le curieux, lui, n’entend pas la musique. (Alexandre Dumas , La Reine Margot, C. Lévy, 1886)
  2. (Rire à quelqu’un) Être favorable.
    • L’occasion lui rit, la fortune lui rit.

se rire /sə ʁiʁ/ pronominal

  1. Se divertir.
    • Il a fait cela en se riant.
  2. Se moquer de quelqu’un.
    • Elle se rit de vous. Il se rit de vos vains projets.
  3. Ne pas tenir compte d’une chose, la mépriser.
    • Je me ris de ses menaces.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Ce ou ces termes devraient être créés dans des articles séparés.

Troponymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
rire rires
/ʁiʁ/

rire /ʁiʁ/ masculin

  1. Action de rire.
    • Pour les croyances, pour les formes sociales, comme pour certains malades, le rire c’est la mort ! C’est ce rire qui a tué le Moyen-Âge, car de lui sont nées les deux forces destructrices du XVIe siècle […] ; ces deux forces sont le protestantisme et l’incrédulité, les deux grands marteaux du XVIe siècle ! (Jean-Jacques Ampère, La Littérature française au Moyen-Âge, Revue des Deux Mondes, 1839, tome 19)
    • Le rire est très-rare dans l’Écriture. Abraham et Sara, ces deux ancêtres de la douloureuse MARIE, Mère des Larmes, sont chargés de l’inaugurer, […]. (Léon Bloy, Le Salut par les Juifs, Joseph Victorion et Cie, 1906)
    • Elle riait de toute sa voix sonore en luttant des bras et des jambes. Désarmée par son rire, elle se défendait à l’aveuglette. (Pierre Louÿs, Trois Filles de leur mère, 1926)
  2. (Par extension) Son produit par cette action.
    • Et le roi éclata de rire, mais d’un rire si faux, que l’écho de la chambre le répéta d’un ton lugubre. (Alexandre Dumas , La Reine Margot, C. Lévy, 1886)
    • Des joueurs de belote, assis au fond d’une buvette, comptaient leurs points parmi les rires, les plaisanteries, les grosses bourrades […] (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, 1927)
    • Et dans ce rire acharné, grandissant, dans ce rire pareil à un réveille-matin qui se détraque, j’entendis ces mots, coupés de roulades sonores et de fusées sifflantes : […]. (Octave Mirbeau, Le colporteur,)
    • Je n’ai pas plutôt prononcé le mot que le rire cinglant de Carmen me fouaille de nouveau en pleine peau, comme une lanière. (Victor Méric, Les compagnons de l’Escopette, 1930, p.159)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

  • rire sur Wikipédia Article sur Wikipédia
  • rire sur Wikiquote Article sur Wikiquote

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Ancien occitan[modifier | modifier le wikitexte]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin ridere.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

rire

  1. Rire, sourire.

Variantes[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

rire masculin

  1. Rire, sourire.

Variantes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • François Raynouard, Lexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l'Europe latine, 1838-1844

Moyen français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

rire /Prononciation ?/ 3e groupe (conjugaison)

  1. Rire.

Variantes[modifier | modifier le wikitexte]