roquet

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Chien de Saint-Roch traditionnellement représenté lui léchant son bubon de peste.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
roquet roquets
/ʁɔ.kɛ/

roquet /ʁɔ.kɛ/ masculin

  1. Petit chien très commun.
    • Ah ! les voies de Dieu (on a bien raison de le dire) sont impénétrables et ses instruments inconscients viennent se jeter dans nos jambes comme des roquets dans un jeu de quilles. (Louis Pergaud, La Chute, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • À l'époque du frai, il pousse spontanément un petit cri peu harmonieux, qui participe de l'aboiement du roquet et du pépiement du poussin. (Jean Rostand, La vie des crapauds, 1933)
  2. Petit chien qui aboie pour un rien.
    • Derrière certaines portes un roquet aboie avec acharnement. (Marie Cardinal, La souricière, Julliard, p. 61)
  3. (Figuré) (Familier) (Péjoratif) Homme méprisable et sans valeur qui use de paroles insultantes et sans portée.
    • Ce mec, c'est un roquet qui aboie dans le vide.

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]