rouspétance

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De rouspéter, avec le suffixe -ance.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
rouspétance rouspétances
/ʁus.pe.tɑ̃s/

rouspétance /ʁus.pe.tɑ̃s/ féminin

  1. (Populaire) Action de rouspéter.
    • Vous êtes une forte tête, à ce que je vois ; vous voulez faire de la rouspétance. (Georges Courteline, La Vie de caserne, A. Magnier, 1896, p. 133)
    • Olivette, ma fille, ne m'échauffe pas les oreilles, sans ça, y aura de la rouspétance. (Richard O'Monroy, L'Irrésistible Amour, C. Lévy, 1909, p. 274)
    • En style plus que populaire, « Pas de rouspétance ! »  caractérise parfaitement l'impuissance de l'homme devant Allah. (Onésime Reclus, L'Atlantide, pays de l'Atlas : Algérie, Maroc, Tunisie, La Renaissance du livre, 1919, p. 115)


Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • Lucien Rigaud, Dictionnaire du jargon parisien : l’argot ancien et l’argot moderne, P. Ollendorff, 1878