sacripant

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du patronyme italien Sacripante, roi de Circassie, personnage de L’Arioste et de Boïardo Matteo Maria : dans l'Orlando innamorato (Roland amoureux, 1476-1494), Sacripante fait preuve d'une bravoure et d'une force extraordinaires pour porter secours à celle qu'il aime sans être payé en retour. Le terme sacripant est d'abord utilisé pour désigner un fanfaron ou un bravache.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
sacripant sacripants
/sa.kʁi.pɑ̃/

sacripant /sa.kʁi.pɑ̃/ masculin

  1. Mauvais garnement, mauvais sujet capable de mauvais coups, de violences.
    • Il commença par examiner les trois ou quatre blessures qu'il avait reçues la veille au cours de sa furieuse bataille contre les spadassins de l'illustre sacripant ― ainsi qu'il qualifiait Concini, ne sachant pas à qui il avait affaire. (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906)
  2. (Familier) Utilisé affectueusement pour dire que quelqu'un est malicieux, espiègle. → voir chenapan, coquin et garnement
    • Ce petit sacripant m'a chipé ma brosse à dents !
  3. (Désuet) Qualifie une personne dont la compagnie est peu recommandable.
    • Vous n’êtes qu’un sacripant !
  4. (Vieilli) Faux brave. → voir rodomont

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikitexte]

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

→ voir salaud (1)

Références[modifier | modifier le wikitexte]