saillir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(xiie siècle) Du latin salire (« sauter, bondir », « couvrir une femelle (dans la langue des éleveurs) »). Dans son sens premier, le latin salire a été très tôt évincé par le verbe saltare (« sauter »).

Verbe 1[modifier | modifier le wikicode]

saillir /sa.jiʁ/ intransitif 2e groupe (conjugaison)

  1. (Vieilli) Jaillir, sortir avec impétuosité et par secousses, en parlant des choses liquides.
    • Quand Moïse frappa le rocher, il en saillit une source d’eau vive.
    • Le sang saillissait de sa veine avec impétuosité.
  2. (Vieilli) (Militaire) Faire une sortie, s'élancer avec force.
    • Las d’être bloqués dans notre salle, nous prîmes la résolution de saillir dehors, l’épée à la main. (Chateaubriant, Mémoires d’outre-tombe, t. 1, 1848, p. 211)
    • A l’arrivée des Anglois, aucuns compagnons saillirent, et il y eut par diverses fois, de gaillardes escarmouches. (Jean Alexandre C. Buchon, Collection des Chroniques Nationales Françaises - XVe siècle, 1827, p.263)

saillir transitif

  1. (Vieilli) Couvrir une femelle.
    • Quand un taureau saillit une vache.
    • Faire saillir une jument.
    • Cette poulinière a été saillie par un bel étalon.
Note[modifier | modifier le wikicode]
On ne l’emploie guère qu’à l’infinitif et à la troisième personne de quelques temps : Il saillit. Il saillissait. Il a sailli. Il saillira.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Verbe 2[modifier | modifier le wikicode]

saillir /sa.jiʁ/ transitif ou intransitif 3e groupe (conjugaison)

  1. (Architecture) Être en saillie ; déborder le mur.
    • Elle était hideuse ainsi. On voyait derrière ses lèvres relevées, débarrassées de rouge, décolorées et molles, ses dents malpropres ; un bourrelet de graisse saillait sous le menton. (Francis Carco, Brumes, Albin Michel, 1935, p.57)
  2. (Peinture) Donner beaucoup de relief, sembler sortir de la toile.
    • Les ombres bien ménagées font saillir plus ou moins les objets.
    • Les premiers plans ne saillent pas assez dans ce tableau.
    • Effort qui fait saillir les muscles, les veines.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Ancien occitan[modifier | modifier le wikicode]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin salire.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

saillir

  1. Sauter, bondir.