salamandre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du grec ancien σαλαμάνδρα, salamandra, qui a donné en latin salamandra, de même sens. L'origine du mot grec est inconnue (A. Rey, Le Robert, dictionnaire de la langue française).

Nom commun 1[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
salamandre salamandres
/sa.la.mɑ̃dʁ/
Une salamandre terrestre (Salamandra salamandra sur Wikispecies Article sur wikispecies) (1).
Une salamandre (2) dans The Story of Alchemy and the Beginnings of Chemistry.

salamandre /sa.la.mɑ̃dʁ/ féminin

  1. (Zoologie) Amphibien à quatre pieds et à longue queue à section ronde.
    • Si la salamandre entendait et la taupe voyait, aucun homme sur terre ne vivrait. (Claude Seignolle, Traditions populaires de Provence, vol.2, 1996)
  2. (Zoologie) Synonyme de salamandre terrestre (espèce d’animal).
    • On attribuait anciennement la faculté de vivre dans le feu à la salamandre .
    • La peau de la salamandre secrète une substance laiteuse toxique et corrosive qui empêche son dessèchement et la protège des prédateurs. Elle lui permet de supporter, momentanément, la chaleur en diminuant la combustion des braises... Mais rapidement, la salamandre succombe.  [1]
  3. (Alchimie) (Fantastique) Animal mythique qui se nourrit de feu.
    1. (Héraldique) Représentation de cet animal.
      • Le corps de la devise de François Ier était une salamandre dans les flammes.

Composés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier | modifier le wikicode]

(simplifié)

Nom commun 2[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
salamandre salamandres
/sa.la.mɑ̃dʁ/

salamandre /sa.la.mɑ̃dʁ/ masculin

  1. (Alchimie) Récipient que l'on portait au four.
    • Non, rien, si ce n’est, avec le sifflement de la cornue étincelante, les rires moqueurs d'un salamandre qui se fait un jeu de troubler mes méditations. (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
  2. (Cuisine) appareil de cuisine, sorte de four ne possédant que le gril supérieur, permettant de cuire, mais surtout de dorer ou de gratiner un plat.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier | modifier le wikicode]

(simplifié)

Hyponymes[modifier | modifier le wikicode]

(exemple)

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

 [1] K.J., La salamandre résiste-t-elle vraiment au feu ?, Science-&-Vie, juin 2014, n°1161, p. 124