scolastique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Scolastique

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1625) Du latin scholasticus (« écolier, relatif à l’école »), du grec ancien σχολαστικός, scholastikos (« relatif à l’école »), dérivé de σχολή, scholè (« école »).

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
scolastique scolastiques
/skɔ.las.tik/

scolastique /skɔ.las.tik/ masculin et féminin identiques

  1. (Rare) Qui appartient à l’école.
  2. (En particulier) Ce qui s’enseignait suivant la méthode des écoles de théologie et de philosophie au Moyen Âge.
  3. (Figuré) (Péjoratif) Académique ; formel.
    • Grâce à l’argumentation toute scolastique de son interlocuteur, le comte venait de s’enferrer lui-même. (Julie de Querangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T. 2, 4, 1833)
    • Proudhon espère que le duel sera prochain […] Il y a dans toute son âme un bouillonnement qui la détermine et qui donne à sa pensée un sens caché, fort éloigné du sens scolastique. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. VI, La moralité de la violence, 1908, p. 302)

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun 1[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
scolastique scolastiques
/skɔ.las.tik/

scolastique /skɔ.las.tik/ féminin

  1. (Philosophie) Théologie ou philosophie scolastique (adjectif sens 2).
  2. (Par analogie) (Péjoratif) Doctrine oiseuse.
    • Nos pères ont excellé dans cette scolastique, qui comprend la partie lumineuse des discussions politiques. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. IV, La grève prolétarienne, 1908, p. 199)
    • Le triumvirat déclenche contre lui de nouvelles polémiques, bientôt frénétiques, dans lesquelles l’argumentation fait place à une scolastique forgée pour les besoins de la cause et oppose sans fin le léninisme au trotskisme, comme la vérité révélée à l’hérésie, le mal au bien, le salut à la perdition. (Victor Serge, Portrait de Staline, 1940)
    • Mais cette scolastique de l’espionnage, et la méthode si raisonnable des recoupements, enivrent ceux qui y participent, et encore plus ceux qui les ont inventées. (Alain, Souvenirs de guerre, p.207, Hartmann, 1937)

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
scolastique scolastiques
/skɔ.las.tik/

scolastique /skɔ.las.tik/ masculin et féminin identiques

  1. Celui, celle qui enseigne la théologie ou la philosophie suivant la méthode scolastique (adjectif sens 2).
    • Les professeurs portaient le nom de scolastiques ou d’écolâtres, dénomination qui devait servir à caractériser les méthodes et les doctrines qu’ils professaient. (Louis Rougier, Histoire d’une faillite philosophique : la Scolastique, 1966)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]