serviteur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin servitor.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
serviteur serviteurs
/sɛʁ.vi.tœʁ/

serviteur /sɛʁ.vi.tœʁ/ masculin

  1. Celui qui est au service d’une personne ou d’une collectivité.
    • Un fidèle serviteur de l’État. — Ce roi sut récompenser ses zélés serviteurs.
    • Un grand serviteur de Dieu, est un homme d’une grande piété, d’une grande charité, uniquement occupé de la prière et des bonnes œuvres.
  2. (En particulier) Domestique et ne s’emploie guère, dans le style ordinaire, qu’avec une épithète, ou dans certaines locutions.
    • Et ces costumes, ils se trouvaient étendus dans les séchoirs, numérotés par habilleuses, car on leur donnait aussi des serviteurs pour s'en vêtir ! (Jean Valmy-Baysse, La curieuse aventure des boulevards extérieurs, Éditions Albin-Michel, 1950, p.179)
    • Devoirs des serviteurs envers leurs maîtres.
    • Maîtres et serviteurs, tous mangeaient à la même table.
    • Le témoin devra déclarer s’il est parent, allié ou serviteur de l’une des parties. On se sert plus communément du mot
    • Domestique mais, en termes de l’Écriture et aussi dans le style soutenu, on emploie toujours le mot
    • Serviteur.
    • Heureux le serviteur que son maître trouvera veillant!
  3. Celui qui se dévoue avec attachement.
    • Du Paty l'a compris et, connaissant par expérience l’implacabilité du criminel aux abois, il se voit abandonné sans recours à toutes les puissances du mal dont il fut le serviteur, […]. (Georges Clemenceau, Au Cherche-Midi dans L'Aurore, 3 juin 1899 - En réunion dans Justice militaire, Stock, 1901, p.98)
    • J’ai toujours été serviteur de votre père, de votre famille.
    • Je suis votre ami et votre serviteur.
    • Votre serviteur, votre très humble et très obéissant serviteur, Formule de politesse dont on se servait pour finir les lettres et qui est aujourd’hui peu usitée.
    • Je suis votre serviteur ou, elliptiquement,
    • Votre serviteur, formule de politesse dont on se servait en saluant quelqu’un.
    • (Ironique) (Familier) Je suis votre serviteur, je suis son serviteur se dit à quelqu’un ou de quelqu’un pour marquer qu’on refuse ce qu’il demande ou ce qu’il propose, ou que l’on n’est point du même avis.
    • Vous me demandez telle chose, je suis votre serviteur. On dit aussi, elliptiquement :
    • Serviteur, Je n’en veux rien faire, je n’en ferai rien.
    • Il réclame des excuses ?
    • Serviteur !

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Quasi-synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]