siffler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(xiie siècle) De *sifilare [1], variante dialectale du latin sibilare.
(xiie siècle) sifler ; (xiie siècle) cerpent cifle ; (xvie siècle) siffler avec deux f par un rapprochement avec souffler.
Variantes : (xiie siècle) chifler ; (xiiie siècle) sible ; (xive siècle) cyfler ung levrier ; (xvie siècle) sublant ou sifflant, lequel que l’on voudra, ou tous les deux, une chanson.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

siffler /si.fle/ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Émettre un son aigu, soit avec les lèvres, soit en soufflant dans un sifflet, dans une clef forée, etc.
    • Siffler pour appeler quelqu’un.
    • Cet élève a été puni pour avoir sifflé en classe.
  2. Chanter, en parlant de certains oiseaux.
    • Le merle, le cygne sifflent.
  3. Produire le son aigu que font entendre les serpents quand ils sont en colère.
    1. Produire le son aigu que font entendre quelques animaux, comme les cygnes, les oies, etc., quand ils sont en colère.
      • Quand j’atteignais un rat d’un bon coup de fouet, le ronge-maille sifflait avec fureur, hérissait tous ses poils et s’élançait avec désespoir contre le fouet lui-même, instrument de sa torture […] (Anonyme, Varia, dans Revue moderne, vol. 41, 1867, p. 668)
  4. Émettre un son aigu, en parlant du vent, d’une flèche, d’une balle de fusil, etc.
    • Les rafales d’une violence inouïe, accès de colère de Wottan ou de Thor, tombent des hauteurs en sifflant et soulèvent des tourbillons d’embruns qui sillonnent la mer. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • […] ses deux garçons étaient tisserands, et dans ce vieux nid on entendait grincer les métiers et siffler les navettes du matin au soir. (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
  5. Faire entendre un sifflement en respirant.
    • On l’entend siffler quand il dort. — Sa poitrine siffle.
    • Il siffle en parlant : Sa prononciation est accompagnée d’un certain sifflement.

siffler transitif

  1. Exécuter un air en sifflant.
  2. Appeler en sifflant.
    • Siffler son chien.
    • (Absolument) Il n’a qu’à siffler : Il n’a qu’à faire connaître sa volonté pour être obéi.
  3. Accueillir avec des sifflements, à coups de sifflet, pour marquer sa désapprobation.
    • On a sifflé sa pièce.
    • Cette comédie a été sifflée.
    • Cet acteur a été sifflé.
    1. (Figuré) Désapprouver, accueillir avec dérision, avec mépris.
      • Si vous faites cette proposition, on vous sifflera.
  4. (Populaire) Boire d’un trait.
    • Siffler un grand verre de vin.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]