solitude

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin solitudinem, accusatif de solitudo, de solus, « seul ».

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
solitude solitudes
/sɔ.li.tyd/

solitude /sɔ.li.tyd/ féminin

  1. État d’une personne qui est seule, qui est retirée du commerce du monde.
    • Les hommes peuvent être considérés dans l’état de solitude et dans l’état de multitude. (François Quesnay, Observations sur le Droit naturel des hommes réunis en société, 1765)
    • Parfois, dans sa solitude désolée, elle se mettait à chanter les complaintes qu’il avait aimées, et alors elle pleurait, entrecoupant de sanglots déchirants les couplets mélancoliques, […]. (Isabelle Eberhardt, Yasmina, 1902)
    • Il essaya de se persuader qu’il était à l’aise et en sécurité ; mais bientôt, l’indéfinissable inquiétude de l’animal sociable, abandonné dans la solitude, le tourmenta. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 328, Mercure de France, 1921)
  2. (Figuré) Sentiment d'être seul ou abandonné.
    • La fatigue, le temps morne (j’entends de la pluie dans le soir), l’ombre qui augmente ma solitude et m’agrandit malgré tous mes efforts et puis quelque chose d’autre, je ne sais quoi, m’attristent. (Henri Barbusse, L’Enfer, 1908)
    • Elle ne voulait pas être seule. Elle sentait déjà l’horreur de sa solitude, l’insomnie prolongée, le tête-à-tête décevant avec Dieu. (Albert Camus, L'Envers et l'Endroit, Gallimard, 1958, p.41)
  3. (Par extension) Lieu éloigné du commerce, de la vue, de la fréquentation des hommes.
    • […] ; le 19, il arriva à El-Araouan et quitta cette ville commerçante pour franchir, à travers mille dangers, les vastes solitudes comprises entre le Soudan et les régions septentrionales de l’Afrique ; enfin il entra à Tanger, et, le 28 septembre, il s’embarqua pour Toulon ; […]. (Jules Verne, Cinq semaines en ballon)
    • Le désert déroulait maintenant devant nous ses solitudes démesurées. (Chateaubriand, Atala, 1801)
    • La première sensation, poignante jusqu’à l’angoisse, fut pour Jacques celle de l’emprisonnement dans tout ce sable, derrière toutes ces solitudes, que pendant huit jours, il avait traversées, […]. (Isabelle Eberhardt, Le Major, 1903)
    • […]; on eût dit que son regard, triste et lointain comme le regard des hommes qui ont longtemps vécu sur la mer ou dans les solitudes immenses, gardait comme un reflet de l’infini. (Octave Mirbeau, Les eaux muettes )
    • Et tu auras beau houpper, hurler à l'aide, hululer comme une hulotte, la fagne est une solitude, un désert funeste à qui la nargue ; personne ne t'entendra. (Jean Rogissart, Passantes d'Octobre, 1958)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Anglais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

solitude /ˈsɔ.lɪ.tjuːd/ ou (États-Unis) /ˈsɔ.lɪ.tuːd/

  1. Solitude.
    • The sense of solitude struck her deeply while she hiked through the wilderness.

Quasi-synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

/ˈsɔ.lɪ.tjuːd/
/ˈsɔ.lɪ.tuːd/ (États-Unis)

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

  • solitude sur Wikipédia (en anglais) Article sur Wikipédia