souillure

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivé de souiller avec le suffixe -ure.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
souillure souillures
/su.jyʁ/

souillure /su.jyʁ/ féminin

  1. Tache, saleté sur quelque chose. — Note d’usage : Il ne s’emploie guère qu’au figuré.
    • On a toujours considéré comme une souillure, dans la manière de voir des hommes d’Église, le fait, légitime pourtant, - puisque Angélique s'était mariée, - de produire au monde un nouveau pécheur. (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Angélique, 1854)
    • Les historiens d'aujourd'hui ont entrepris de faire croire que l'authenticité de la philosophie est marquée par un éloignement aussi grand que possible des souillures de l'homme vulgaire […]. (Paul Nizan, Les chiens de garde, 1932)
    • C’est une souillure à son honneur, à sa réputation.
    • La souillure de l’âme.
    • La souillure du péché.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]