souper

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Souper, soupeř

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(980) Dérivé de soupe avec la désinence -er. Le nom commun est une simple substantivation du verbe.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

souper /su.pe/ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Vieilli ou régional, Belgique, Canada, Suisse) Prendre le repas du soir. Note : En France, en français standard, on dit plutôt aujourd’hui, en ce sens, dîner.
    • Çà ! souperons-nous ? demanda aigrement Coconnas, interrompant les apartés de son hôte. (Alexandre Dumas , La Reine Margot/I/IV, C. Lévy, 1886)
    • Nous fîmes cela, puis M. Goulden tira de l’armoire une bouteille de son vin de Metz, qu’il gardait pour les grandes circonstances, et nous soupâmes en quelque sorte comme deux camarades ; (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813/2, J. Hetzel, 1864)
    • On fait, en Suisse, ordinairement trois repas : le matin, on déjeune au miel et au café ; vers midi, on lunche, et le soir , on dîne ou soupe à la table d'hôte ou isolément. (La Suisse circulaire, Guide Conty, 8e éd., 1894, p.25)
    • Comme il s’était déjà mis en société avec d’autres commerçants, il leur donna à souper ce soir-là. (Jean-Baptiste Fabre, Istòria de Joan-l’an-pres, traduction française Patric Sauzet et Felip Gardy, 1988, CRDP Montpellier, p. 42)
  2. (France) Prendre un repas dans la nuit, plus tard que pour un dîner, notamment après une sortie vespérale (théâtre, cinéma).
  3. en avoir soupé : (Vieilli), (Familier) En avoir assez, en avoir marre.
    • Moi, de Facebook, j’en ai soupé, j’ai clos mon compte.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

prendre le repas du soir :

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
souper soupers
/su.pe/

souper /su.pe/ masculin

  1. (Vieilli ou régional, Belgique, Canada, Suisse) Repas du soir. Note : En France, en français standard, on dit plutôt aujourd’hui, en ce sens, dîner.
    • Nous arrivâmes vers les huit heures et demie à Fontenay ; un excellent souper nous attendait, puis après le souper une promenade au jardin. (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes - La Rue de Diane à Fontenay-aux-Roses)
    • Au nombre de ces conscrits de quelques jours si méticuleux sur la question du confortable, j’en avais remarqué un qui, la veille au soir, avait paru surpris de ne point trouver de souper dressé sous la tente. (Amédée Achard, Récits d’un soldat - Une Armée Prisonnière ; Une Campagne Devant Paris, 1871)
    • Dans un carrosse qui conduisit le prince et ses « roués » pour un souper à Saint-Cloud, l’un d’eux voulut savoir ce qu’il fallait penser du bruit qui courait. (Évelyne Lever, La diplomatie secrète du mystérieux abbé Dubois, dans Marianne (magazine) n° 765, 17 décembre 2011)
  2. (France) Repas pris dans la nuit, qui suit donc le dîner dans les horaires habituels des repas, notamment après une sortie en soirée (théâtre, cinéma).

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikicode]

Repas dans l’ordre chronologique

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Néerlandais[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du français souper.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

souper /Prononciation ?/

  1. Souper.