téléphone arabe

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Expression composée de téléphone et de arabe, par référence à l’efficacité et à la rapidité supposées du bouche à oreille chez les Arabes.

Locution nominale[modifier | modifier le wikitexte]

téléphone arabe /te.le.fɔ.n‿a.ʁab/ masculin

  1. (Familier) Transmission rapide de nouvelles par le bouche à oreille.
    • Ce « téléphone arabe », le manager non avisé le considérera souvent comme un mal, mais aujourd’hui non seulement on admet qu’il est inévitable, mais encore qu’il est utile. En effet une foule de renseignements peuvent être transmis de bouche à oreille, à une rapidité incroyable, […]. (Maxime A. Crener, Le management, p. 74, PUQ, 1979)
    • Ils prennent en même temps le risque de propager des rumeurs ou de faire fonctionner malencontreusement le « téléphone arabe », ce qui peut entraver la rationalité et l’efficacité du processus de communication. (Frédérique Alexandre-Bailly, Denis Bourgeois, Jean-Pierre Gruère, Comportements humains et management, chap.4, La communication, p. 122, Pearson Éducation France, 2006)
  2. Jeu d’enfants consistant en une ronde où chacun communique à voix basse à son voisin une phrase ou un texte proposé par le premier joueur. On compare ensuite ce qu’à compris le dernier joueur avec le texte initial proposé.
    • L’altération des informations est fortement mise en évidence lors du jeu bien connu du « téléphone arabe », où chacun transmet à son voisin un message de bouche à oreille. (Michèle Bedouet & Frédérique Cuisiniez, Vocabulaire de la communication, p. 27, ESF Éditeur, 1995])

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]


Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]