tailler une bavette

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

→ voir tailler et bavette.

Locution verbale[modifier | modifier le wikitexte]

tailler une bavette /ta.je yn ba.vɛt/ (se conjugue, voir la conjugaison de tailler)

  1. (Figuré) (Familier) Passer du temps en bavardages, en commérages, en caquets.
    • Il ne rencontre pas une commère sans tailler une bavette avec elle. (André Rousselle, Lettres de mon village, Bureaux de la Gazette des paysans, Compiègne, 1872, p. 36)
    • Elle habitait une chambre à l'étage d'une maison où se trouvait le bureau de tabac, et souvent, elle descendait pour tailler une bavette avec les acheteurs. (Théodore Cahu, Cantharinades, E. Dentu, 1888, p. 167)
    • Chaque jour, dans l’après-midi, une espèce de vieux serin, rentier dans le quartier, ennemi du progrès, clérical enragé, venait tailler avec moi d’interminables bavettes, dont Darwin était le sujet principal. (Alphonse Allais, À se tordre : Le Comble du darwinisme, Paul Ollendorff, 1891, p. 80)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]