tenant

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Participe présent de tenir.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin tenant
/tə.nɑ̃/
tenants
/tə.nɑ̃/
Féminin tenante
/tə.nɑ̃t/
tenantes
/tə.nɑ̃t/

tenant

  1. Qui tient.
    • (Histoire)La musique sarrasine des chevaliers tenants venait d’achever une de ces longues et bruyantes fanfares qui avaient si souvent troublé le silence de la nuit, […]. (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun 1[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin tenant
/tə.nɑ̃/
tenants
/tə.nɑ̃/
Féminin tenante
/tə.nɑ̃t/
tenantes
/tə.nɑ̃t/

tenant genre à préciser : {{m}}, {{f}}, {{mf}}, {{n}} ?

  1. (Histoire) Celui qui, dans un tournoi, entreprend de tenir le champ contre toutes sortes d’assaillants.
    • Le roi Richard lui-même et cinq de ses chevaliers tinrent un tournoi après la prise de Saint-Jean d’Acre, portant défi à tout venant. Je maintiens que, ce jour-là, chaque tenant fit trois courses et renversa trois adversaires. J’ajoute que sept d’entre les assaillants étaient des chevaliers du Temple. (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  2. Celui qui défend une personne ou soutient une opinion dans un débat.
    • Et, prenant pour cibles certains des tenants de cette exégèse (les autres, maîtres, disciples et sous-disciples, auront la tristesse de ne se sentir par là qu’allusivement visés et hués), ces essais sont d’abord des pamphlets : ils ne sont pas agressifs, il se veulent tels; ils prétendent mettre à plat quelques énormités ambiantes-trop-ambiantes. (Bernard Dubourg, L’invention de Jésus, tome I, « L’hébreu du Nouveau Testament », Paris, Éditions Gallimard, 1987)
    • À l’exception d'une courte période, au début de ce siècle et dans l’entre-deux-guerres, les tenants d’un pouvoir séculier optèrent pour des idéologies supranationales, comme le panarabisme. (P.J. Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction de Odette Guitard, 1992)
  3. Se dit des choses qui se tiennent d’une manière continue, spécialement en parlant des terrains.
    • Il a tant d’hectares de bois, de vignes tout d’un tenant. - Il a cinq hectares de terres labourables d’un seul tenant.
    1. (Au pluriel) Terrains qui touchent une propriété sur ses grands côtés, contrairement aux aboutissants, qui sont les terrains qui touchent ses petits côtés.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier | modifier le wikicode]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikicode]

Conjugaison du verbe tenir
Participe Présent tenant
Passé

tenant /tə.nɑ̃/

  1. Participe présent de tenir.

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Anglais[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Anglo-normand tenaunt (1325). De l’ancien français tenant.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
tenant
/ˈtɛ.nənt/
tenants
/ˈtɛ.nənts/

tenant

  1. Locataire.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

tenant /ˈtɛ.nənt/

  1. Louer, occuper.
    • That it was tenanted by evil spirits, visible, audible and active, no-one in all that region doubted any more than he doubted what he was told of Sundays by the travelling preacher. (Ambrose Bierce, The Spook House, 1889)
      Qu’elle [la maison] était occupée par des esprits diaboliques, visibles, audibles et actifs, aucun de toute la région n’en doutait plus que de ce que lui disait le pasteur ambulant le dimanche.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]