trébucher

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Xe siècle) De tré- et bûcher (« se prendre une buche »).

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

trébucher /tʁe.by.ʃe/ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Faire un faux pas.
    • Qui trébuche et ne tombe point, avance son chemin, les faux pas importent peu, pourvu qu’on arrive au but.
    • Cette course fiévreuse durait depuis dix heures. Le cheval râlait sourdement et trébuchait à chaque pas. (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Péniblement, il se releva et regagna, en trébuchant, sa place. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  2. (Vieilli) Tomber.
    • Trébucher dans une mauvaise affaire.
    • Nous suivons avec peine, à travers des champs et des prairies coupées de haies. Nous trébuchons contre un bœuf étendu. (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
    • Jimmy le faisait méchamment trébucher, en le happant du crochet de sa grosse canne blanche, et les deux hommes tombaient à terre, ensemble. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  3. (Figuré) Déchoir.
  4. (Métrologie) Emporter par sa pesanteur celle contre laquelle elle est pesée, faire pencher le trébuchet.
    • Une pièce qui trébuche.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]