transcender

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Siècle à préciser) Du latin transcendere → voir descendre et ascension.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

transcender /tʁɑ̃.sɑ̃.de/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Faire dépasser à quelque chose ou quelqu’un ses limites habituelles, normales.
    • (Religion) L'essence de Dieu est inconnaissable, non seulement pour nous, mais en soi, parce qu'elle transcende toute catégorie, parce que Dieu est superessentiel. (Louis Rougier, Histoire d'une faillite philosophique: la Scolastique, 1966)
    • Le christianisme (tout comme, après lui, l’islam) a comme caractéristique particulière de se concevoir d’emblée comme un lien social transcendant les différences d’appartenance parentale. (Joseph Morsel et al.; L’Histoire (du Moyen Âge) est un sport de combat… , 2007)
    • Ceux qui font de grands rêves ne les réalisent jamais, ils les transcendent toujours. (Alfred Lord Whitehead)
  2. Dépasser quelque chose en l'incluant (selon l'usage qu'en fait un philosophe comme Ken Wilber, par exemple).
    • La cellule transcende l'atôme. L'organisme transcende la cellule. Selon Jan Smuts, la nature est constituée de touts hiérarchisés : chaque tout faisant partie d'un tout plus vaste et plus complexe qui fait lui-même partie d'un tout plus vaste... (Plus tard, Arthur Koestler donnera le nom de holon à ce tout/partie.) De plus, pour Smuts, cet emboîtement n'est pas statique mais constitue une dimension centrale du processus de l'évolution. (Voir Holism and Evolution.)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]