transition

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Date à préciser) Du latin transitio (« passage, transition ») → voir transit et transir.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
transition transitions
/tʁɑ̃.zi.sjɔ̃/

transition /tʁɑ̃.zi.sjɔ̃/ féminin

  1. Action de passer d’un état à un autre.
    • Transition brusque, brutale, rapide.
    • Un cloître est fort bien situé auprès d’une église ; il ménage heureusement la transition de la tranquillité du sanctuaire à l’agitation de la cité. (Gautier, Tra los montes, 1843)
    • La transition displacive du titanate de strontium (SrTiO3) est peut-être l’une des transitions de phase les plus étudiées en matière condensée depuis plus de 50 ans. (David Le Bolloc’h, La transition displacive de SrTiO3 observée par diffraction cohérente des rayons X, Laboratoire de Physique des Solides, Université Paris-Sud, 2007)
  2. Liaison entre les parties d’un discours, d’un ouvrage.
    • Transition heureuse, ingénieuse.
    • Il passe sans transition d’un sujet à un autre.
  3. Passage d’un régime politique, d’un état de choses à un autre.
    • Pourtant, le grand trouble qu’avait introduit dans son âme la révélation, sans transition, de ce pays si dissemblable au sien, se calmait lentement, mais sensiblement. (Isabelle Eberhardt, Le Major, 1903)
    • Ce découpage géographique n’a pas la prétention de définir exactement et sur le plan strictement scientifique les différents domaines chorologiques en particulier entre les domaines atlantique et médioeuropéen qui disposent, notamment en France, de larges zones de transition. (J.-C. Rameau, C. Gauberville et N. Drapier, Gestion forestière et diversité biologique, p. 57, Librairie forestière, 2000)
  4. (Philosophie) Dans la terminologie marxiste, phase de l’évolution d’une société, plus ou moins rapide et plus ou moins violente, préalable au communisme.
    • M. Proudhon, à cela près que M. Bray, loin de vouloir posséder le dernier mot de l’humanité, propose seulement les mesures qu’il croit bonnes pour une époque de transition entre la société actuelle et le régime de la communauté. (Karl Marx, Misère de la philosophie)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Ancien français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Date à préciser) Du latin transitio → voir transir.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

transition /Prononciation ?/ féminin

  1. Transition, passage.
  2. Transe.
  3. Moment passager.

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • Frédéric Godefroy, Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du ixe au xve siècle, édition de Paris, 1881-1902, F. Vieweg (transition)

Anglais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Date à préciser) Du latin transitio (« passage, transition »).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
transition
/tɹæn.ˈzɪʃ.ən/
ou /tɹɑːn.ˈsɪʃ.ən/
transitions
/tɹæn.ˈzɪʃ.ənz/
ou /tɹɑːn.ˈsɪʃ.ənz/

transition /tɹæn.ˈzɪʃ.ən/ ou /tɹɑːn-/ ou /-ˈsɪʃ-/

  1. Passage, transition.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

transition /tɹæn.ˈzɪʃ.ən/ ou /tɹɑːn-/ ou /-ˈsɪʃ-/ intransitif

  1. Faire une transition.