triomphe

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : triomphé

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin triumphus.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
triomphe triomphes
/tʁi.jɔ̃f/

triomphe /tʁi.jɔ̃f/ masculin

  1. (Antiquité) Honneur accordé chez les Romains à des généraux d’armée après de grandes victoires, et qui consistait à faire une entrée pompeuse et solennelle dans Rome.
    • Le Sénat lui décerna le triomphe, les honneurs du triomphe. — Char de triomphe. — La pompe d’un triomphe.
  2. (Figuré) Accueil avec de grandes démonstrations de joie, d’enthousiasme, etc.
    • Son entrée fut un triomphe, un véritable triomphe.
  3. (Courant) Victoire, grand succès militaire.
    • Jamais je n’admirai rien de si héroïque, et David, quand il eut tué Goliath, ne dut pas avoir l’air plus enivré de triomphe. (Octave Mirbeau, Mon oncle,)
    • Les triomphes de ce général. — Les triomphes d’Alexandre.
  4. (Courant) Succès éclatant qu’on obtient dans les lettres, dans les arts ; et plus généralement tout avantage signalé qu’on obtient sur quelqu’un.
    • Le triomphe du rationalisme ne fut pas aussi grand, mais il le fut autant qu'il pouvait l'être. Descartes eut le bonheur de rencontrer deux adversaires puissants, Gassendi et Hobbes, l'un le plus érudit et le plus habile, l'autre le plus radical et le plus conséquents des sensualistes. (Jules Simon, Introduction de: « Œuvres de Descartes », édition Charpentier à Paris, 1845)
  5. (Par extension) Chose où quelqu’un excelle, où il réussit particulièrement.
    • En parlant à tour de rôle devant le microphone, nous aurions dû dire que notre victoire était celle de la technique aéronautique française et de la météorologie, beaucoup plus que le triomphe de deux hommes. (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
  6. (Figuré) Victoire qu'une chose remporte sur une autre chose.
    • A la vérité, on ne voit pas les hommes se réunir entre eux, à l'écart des femmes, pour la plus grande, gloire et le triomphe du bon sens. (Franc-Nohain, , Guide du bon sens, Éditions des Portiques, 1932)
  7. (Poétique) Grands effets
    • Le triomphe de l’amour, le triomphe de la beauté. — Le triomphe de l’éloquence.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Conjugaison du verbe triompher
Indicatif Présent je triomphe
il/elle/on triomphe
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je triomphe
qu’il/elle/on triomphe
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
triomphe

triomphe /tʁi.jɔ̃f/

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe triompher.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe triompher.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe triompher.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe triompher.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe triompher.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Note[modifier | modifier le wikitexte]
Ce mot est traditionnellement considéré comme étant sans rime, bien qu’on puisse tout de même trouver des mots extrêmement rares qui riment avec lui. → voir Rimes en /ɔ̃f/

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]