trognon

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De l’ancien français estroigner ou estrongner (« tronçonner, élaguer » ; fin XIVe s.), de tronchier, du latin truncāre (« tronquer, amputer »), et truncus (« coupé, mutilé, tronqué » ; « tronc, souche »).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
trognon trognons
/tʁɔ.ɲɔ̃/
Un trognon de pomme.

trognon /tʁɔ.ɲɔ̃/ masculin

  1. Le cœur, le milieu d’un fruit ou d’un légume dont on a ôté tout ce qu’il y avait à manger.
    • il glissait sur le lit épais d’épluchures et de trognons qui couvrait la chaussée,. (Émile Zola, Le Ventre de Paris, 1873)
    • Prenez deux de ces choux, coupez-les eu quatre; supprimez-en le trognon, émincez-les comme je l'ai indiqué à la chou-croûte à la française ; faites-les blanchir, rafraîchissez-les, […]. (A. Viard, Fouret & Pierhugue, Le cuisinier royal, ou L'art de faire la cuisine, 10e éd., 1820, p.450)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

trognon masculin et féminin identiques

(Familier) Terme désignant un petit enfant, une jeune fille (Littré, source Grand Robert) (de trognon, coeur, milieu d'un fruit ou d'un légume)

    • Il est trognon ce bébé.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]