trotter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(xiie siècle) Du francique ripuaire trotton, forme intensive de treten, « marcher ».

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

trotter /tʁɔ.te/ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Aller le trot.
    • Ce cheval trotte mal.
    • Faites trotter ce cheval.
    • Ce cheval trotte sous lui : Il n’avance pas.
  2. (Familier) (Par extension) Marcher à petits pas rapides.
    • On le voit trotter toute la journée.
    • Les souris trottent dans le grenier.
  3. (Figuré) (Familier) Faire beaucoup de courses, de démarches pour quelque affaire.
    • Il y a longtemps que je trotte pour cette affaire-là.


trotter transitif

  1. (Équitation) Faire trotter.
    • Trotter un cheval à la longe.


se trotter pronominal

  1. (Argot) Partir, filer, s’en aller.
    • Ah! le femmes ! déclara Jim. Toutes les mêmes. Quand elles ont dans la boule de se trotter, rien à faire. (Francis Carco, L'Homme de Minuit, 1938)
    • Oui, me dit Duroc, Tacherot s'est trotté. Il avait de sales histoires, […]. (Victor Méric, Les compagnons de l'Escopette, 1930, p.263)

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Anglais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivé de trot avec le suffixe nominal -er.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

trotter /tɹɒ.tə(r)/

  1. Trotteur, cheval de trot.