unde

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Latin[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Faisait archaïquement cunde.
On pourrait [1] imaginer — sachant que ibi (« ici ») est pour is-de où la particule enclitique a évolué vers /b/ sous l'influence de ubi — une construction similaire à celle qui est dans le slave (exemples ici donnés en tchèque) z-de (« ici »), k-de (« où ? »), ku-dy (« par où »).

Adverbe interrogatif[modifier | modifier le wikitexte]

unde /Prononciation ?/ Note d’usage : : on trouve également l’orthographe vnde.

  1. (Interrogation directe) D’où.
    • hoc verbum unde utrumque declarat, et ex quo loco et a quo loco. Unde dejectus est Cinna? Ex urbe… Unde dejecti Galli? A Capitolio. Unde qui cum Graccho fuerunt? Ex Capitolio, etc. Cicéron. Caecin. 30, 87
      D’où a-t-il été rejeté ?
    • Pa. Unde is? Chae. Egone? nescio hercle, neque unde eam, neque quorsum eam, Ter. Eun. 2, 3, 14
    • qui genus? unde domo? Virgile. A. 8, 114
      de quelle famille ? de quel pays ?
    • Avec gentium : unde haec igitur gentium est? Plaute. Ep. 3, 4, 47
      De quel endroit du monde est-elle ?
  2. (Interrogation indirecte) D’où.
    • ego instare, ut mihi responderet, quis esset, ubi esset, unde esset, Cicéron. Verr. 2, 2, 77, § 188
    • quaere unde domo (sit), Horace. Ep. 1, 7, 53
      demande d’où il est, de quel pays.
  3. Employé de façon générale comme substitut du relatif interrogatif, sans concept de lieu.
    • unde haec (patera) igitur est? Plaute. Am. 2, 2, 158
    • Pi. Bonum habe animum. Mn. Unde habeam? Plaute. Aul. 4, 3, 17
    • unde iste amor tam improvisus, Cicéron. Agr. 2, 22, 60
    • unde sed hos novi? Ovide. M. 9, 508
    • Avec gentium : De. Face id ut paratum jam sit. Li. Unde gentium? De. Me defraudato, Plaute. As. 1, 1, 77

Adverbe relatif[modifier | modifier le wikitexte]

unde /Prononciation ?/ Note d’usage : : on trouve également l’orthographe vnde.

  1. D’où.
    • eodem, unde erant profectae (naves),” César. B. G. 4, 28
      au même [endroit] d’où les navires étaient partis
    • loca superiora, unde erat propinquus despectus in mare,” César. B. G. 3, 14
      lieu élevé d’où l’on avait une vue plongeante sur la mer.
  2. Que, dont : employé de façon générale comme substitut du relatif corrélatif, sans concept de lieu.
    • de eā (re) multo dicat ornatius, quam ille ipse, unde cognovit,” id. ib. 1, 15, 67
      cette personne même dont il tient le renseignement.
    • tenuit permagnam Sextilius hereditatem, unde nummum nullum attigisset, Cicéron. Fin. 2, 17, 55
      …héritage dont il n'a pas tiré un sou.
    • unde jus stabat, ei victoriam dedit (= a quā parte stabat), Live. 21, 10, 9
      à celui qui avait le droit pour lui, on a donné la victoire.
    1. En particulier, en termes juridiques.
      • is unde petitur, celui qu'on attaque, le défendeur.
    • ego omnibus, unde petitur, hoc consilium dederim, Cicéron. Fam. 7, 11, 1
    • postulabat ut illi, unde peteretur, vetus exceptio daretur, Cicéron, de Or. 1, 37, 168

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés dans d’autres langues[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • Félix Gaffiot, Dictionnaire latin français, Hachette, 1934 (unde)
  • [1] attention Cette étymologie est le fruit des déductions personnelles d'un contributeur du Wiktionnaire.

Roumain[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin unde.

Adverbe[modifier | modifier le wikitexte]

unde /ˈun.de/

  1. .
    • Unde ai fost ieri?
      Où étais-tu hier ?

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]