valet

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : válet

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin populaire vassellittus, diminutif supposé de la forme vassus, qui serait peut-être aussi à l'origine de vassalus qui donne vaslet en bas français et vassal.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
valet valets
/va.lɛ/

valet /va.lɛ/ masculin

  1. (Propre) (Histoire) Jeune écuyer au service d’un seigneur.
  2. Dénomination des domestiques et serviteurs qui tenaient certains offices dans la maison (du roi et dans celles des princes, des nobles...) dans une ferme ou dans la société civile dont seules quelques dénominations sont encore en usage. (voir dérivés fonctions)
  3. (Cartes à jouer) Carte sur laquelle est peinte la figure d’un page ou valet, et qui existe dans chacune des quatre couleurs d’un jeu.
    • Valet de cœur, de carreau, de pique, de trèfle.
  4. (Technique) (Par extension) Désigne certains outils, accessoires ou organes mécaniques qui font la fonction d'un serviteur ou d'une aide.
    1. (Menuiserie) Instrument de fer coudé qui sert à immobiliser sur l'établi la pièce de bois que l’on travaille.
    2. (Chimie) Anneau de bois ou de paille tressée qui permet de déposer en équilibre un vase à fond bombé.
    3. (Vieilli) Contrepoids placé derrière une porte pour la faire se fermer seule.
    4. (Vieilli) Petit support, appui, derrière un miroir portatif.
    5. (Vieilli) (Militaire) Peloton de fil caret qui retenait la charge dans le canon.
  5. (Par analogie) (Péjoratif) Désigne quelqu’un de servile et dévoué à un homme, à une cause...ou à des avantages pécuniers.
    • Valets des impérialistes.
    • C'est un vrai valet , toujours prêt à gagner quelque monnaie..
  6. (Suisse) Le fils.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

→ voir serviteur (1)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

(fonctions (2)
  • maître valet (celui qui avait autorité sur les autres valets)
  • valet d'écurie (domestique attaché plus particulièrement au service des écuries)
  • valet de chiens (domestique chargé de s'occuper du chenil)
  • valet de ferme (domestique attaché plus particulièrement aux travaux divers dans la ferme)
  • valet de chambre (domestique attaché plus particulièrement au service de la personne de son maître)
  • valet de pied (domestique qui suivait son maître au dehors (à pied) ou montait, à coté du cocher, sur le siège de la voiture)
  • valet-de-pied (homme de livrée)
  • valet de comédie (valet adroit et propre à l’intrigue tel qu’on en voit figurer dans beaucoup de comédies)
  • valet de bourreau (celui qui aidait le bourreau)
  • valetaille
(cartes à jouer (3)
(diverses)
  • Valet de nuit (porte manteau sur pied permettant de déposer et plier l'ensemble de ses vêtements de la journée)

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Note[modifier | modifier le wikitexte]
Le Dictionnaire classique de la langue française note que le valet désigne un homme de service, le laquais, un homme de suite. L’un était pour l’utilité, l'autre pour l’ostentation.

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • Dictionnaire encyclopédique Quillet édition 1979

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Ancien français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De val avec le suffixe -et.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

valet /Prononciation ?/ masculin

  1. Vallon.

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • Frédéric Godefroy, Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du ixe au xve siècle, édition de Paris, 1881-1902, F. Vieweg (valet)