verbeux

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Vers 1200) Emprunté au latin verbosus, de verbum (« mot, parole »).

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin verbeux
/vɛʁ.bø/
verbeux
/vɛʁ.bø/
Féminin verbeuse
/vɛʁ.bøz/
verbeuses
/vɛʁ.bøz/

verbeux /vɛʁ.bø/

  1. Qui s’exprime en trop de mots.
    • Pauvre Alphonse ! il était si verbeux, si diffus, déjà si bon mari ! il répétait tant de fois la même chose ! il s’engageait de si bon cœur à ne s’occuper que de sa chère Lydie, à la conduire, à la suivre partout, à ne pas la quitter d’un instant, d’un seul instant ! (Julie Candeille, Lydie, ou les Mariages manqués, 1809, C.-J. Trouvé, 1825, p. 46)
    • La conversation se prolongea pendant quelque temps encore. Et comment, avec le verbeux maître Nick, en eût-il été autrement ? (Jules Verne, Famille-sans-nom, J. Hetzel, 1889, p. 83)
  2. (Péjoratif) Qui a pour défaut un excès de mots.
    • Autrement, vous serez inintelligible pour des lecteurs un peu accoutumés au style verbeux, où l’auteur caresse la paresse du lecteur en prenant soin de tout expliquer. (Stendhal, lettre à M. Salvagnoli, octobre 1832, Correspondance, t. 8, 1832-1834, Le Divan, 1934, p. 26)
    • La rhétorique fleurit ; une rhétorique verbeuse, intarissable, qui, de deux ou trois mille vers qu’avait le poëme original, vous en fait vingt on trente mille. (Jules Michelet, Histoire de France : Renaissance, Chamerot, 1855, p. xx)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]