voilà

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : voila

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1538) Grammaticalisation de l’impératif vois .

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

voilà /vwa.la/ invariable 3e groupe, défectif (conjugaison)

  1. Introduit une personne, une chose ou son action que l’interlocuteur peut sentir, très souvent visuellement. Quelquefois par opposition à voici qui sert à désigner une personne ou une chose qui est proche.
    • Voilà votre chapeau et voici le mien.
    • Voilà la personne que vous demandez.
    • Voilà un homme qui s’avance vers nous.
    • Vous cherchez de l’ombrage ? En voilà à une petite distance.
    • Le voilà qui arrive.
    • Voilà l’ennemi.
    • Il me semble que voilà Coelio qui s’avance de ce côté. (Alfred de Musset, Les Caprices de Marianne, 1833)
    • Ce n’est pas la peine, me dit l’étranger ; l’homme que voilà est précisément ce qu’il me faut. (Benjamin Constant, Adolphe, 1857)
    • Voilà ce que j’ai voulu et voilà ce que j’accomplis. (Émile Zola, Une page d’amour, Note, 1878)
  2. S’emploie encore pour marquer un état prochain, ou même actuel, et une action qui a lieu présentement.
    • Voilà qui est fait.
    • Voilà qui va bien.
    • Voilà qu’on sonne.
    • (Familier) Voilà ce que c’est que de faire l’impertinent. Tels sont les désagréments, les traitements fâcheux auxquels on s’expose quand on fait l’impertinent.
  3. Choses qui viennent d’être dites, expliquées, détaillées, par opposition à voici qui désigne ce qu’on va dire.
    • Voilà ce qu’il m’a dit et voici ce que je lui ai répondu.
    • Voilà ce qui en est résulté.
    • Voilà ce qu’il faut considérer.
    • Voilà sa raison.
    • Voilà sa preuve, voilà tout ce que je possède.
    • Du pain et du fromage, voilà quel a été son déjeuner.
    • Voilà les services que je lui ai rendus et voici quelle a été ma récompense.
  4. (Familier) Il marque ce qu’une chose a d’inopiné, de subit.
    • Comme nous étions à la promenade, voilà qu’une ondée vint à tomber.
Note[modifier | modifier le wikitexte]
Ce mot est grammaticalement analysé comme un verbe défectif réduit à la forme du présent de l’indicatif de l’aspect inaccompli[1][2][3]. Comme les autres verbes, on place un pronom personnel clitique devant ce mot (p. ex. nous y voilà).
L’examen de la syntaxe de voici-voilà nous place devant une évidence : c’est en tout point celle de la langue dénommée verbe. (Moignet, Gérard, 1969, Le verbe voici-voilà, dans Travaux de Linguistique et de Littérature 7, p. 195)

Variantes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Préposition[modifier | modifier le wikitexte]

voilà /vwa.la/

  1. Indique un moment antérieur au moment de l’énonciation.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  1. TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé (1971-1994) (voilà)
  2. Benjamin K. Bergen et Madelaine C. Plauché, (2001), Voilà voilà: Extensions of Deictic Constructions in French, dans Alan Cienki, Barbara Luka et Michael Smith (éds.), Conceptual and Discourse Factors in Linguistic Structure, pp. 45-61.
  3. Englebert, Annick, (1998), L’Infinitif dit de narration, ISBN 9782801112014, p. 159.

Anglais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du français voilà.

Interjection[modifier | modifier le wikitexte]

voilà /vwɑˈlɑ/

  1. (Gallicisme) Variante orthographique de voila.

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikitexte]