Éléate

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : éléate

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir Élée et -ate
Le gentilé français remonte au gentilé grec ancien Ἑλεάτης [1], Eleátês formé sur le toponyme Ἑλέα, Eléa avec la finale -άτης, -átês qui (commme les finales -ίτης, -ítês et -ώτης, -ốtês → voir -ote) se rattache au suffixe masculin -της, -tês (première déclinaison : pluriel -ται, -tai) servant à la formation de gentilés.
Ἑλεάτης, Eleátês est transcrit Eleates en latin [2].

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
Éléate Éléates
\e.le.at\

Éléate \e.le.at\ masculin et féminin identiques

  1. (Géographie) Habitant ou habitante d’Élée, cité antique de Lucanie (Italie du Sud).
  2. Partisan du courant philosophique créé dans cette ville, l’École éléatique. Mieux vaut mettre une minuscule initiale.
    • Il faut de puissants et élémentaires moyens d’action pour progresser sur la grande voie de l’histoire. Il faut savoir fouler aux pieds la casuistique. En présence des arguments quintessenciés des Éléates contestant la réalité du mouvement, Diogène, bourru et muet, prouve le mouvement en marchant. — (Henri Barbusse, Staline : Un monde nouveau vu à travers un homme, ch. V, Ernest Flammarion, Paris, 1935, p. 193)

Notes[modifier le wikicode]

Ce mot est un gentilé : il désigne les habitants d’un lieu, les personnes qui en sont originaires ou qui le représentent (par exemple, les membres d’une équipe sportive).

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Le TLFi donne la prononciation « [eleat] »[3], c’est-à- dire \e.le.at\ — et non \e.le.ɑt\.
Léon Warnant, dans l’édition de 1987 de son Dictionnaire de la prononciation française indique « éléates e-le-a(-)tə » et « Éléates e-le-a(-)tə » [4] c’est-à-dire \e.le.at\ encore.

Références[modifier le wikicode]

  1. Dictionnaire Bailly, s. v. « Ἑλεάτης ».
  2. « Elea », dans Félix GaffiotDictionnaire latin français, Hachette, 1934 → consulter cet ouvrage
  3. « éléates », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage
  4. Léon Warnant (1919-1996), Dictionnaire de la prononciation française dans sa norme actuelle, Duculot, édition de 1987, ISBN 2-8011-0581-3 , CXVII pages + 988 pages, page 218 pour « éléate » et page 772 pour « Éléates ».