à bouchon

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’ancien français a bouchon(s) (XIIIe siècle), où le mot bouchon est dérivé de bouche avec le suffixe -on (aucun rapport avec le bouchon d’un récipient) : « le visage, la bouche contre terre ». Voir également le verbe contemporain (s’)aboucher.

Locution adverbiale [modifier le wikicode]

Adverbe
à bouchon
\a bu.ʃɔ̃\
Un verre posé à bouchon (2)

à bouchon \a bu.ʃɔ̃\ invariable

  1. (Rhône-Alpes) (Jura) (Mâconnais) (Velay) À plat ventre, à quatre pattes.
    • Quant à la forme, ou façon de dormir, il y en a qui dorment de leur naturel, tout droit couchés sur l’échine, les yeux en haut : les autres à bouchon, c’est-à-dire le ventre contre le lit. — (Joseph du Chesne, Le pourtraict de la santé, Chez Claude Morel, 1627, page 170)
    • Et voilà de rnargot la superbe famille
      Qui dégringole à terre, où le nid s’éparpille :
      L’un des pauvres oiseaux gît mort sur le gazon ;
      L’autre est à la renverse, une autre est à bouchon;
      — (Jean-Baptiste Brossard, La pie & la fauvette, Vienne, 1866)
    • Enfin, une belle mort, qu’il a eue. Le matin, ses enfants l’ont trouvé sur le tapis, à bouchon. — (Pierre Salva, Le Diable dans la sacristie, Le Masque, 1975, page 66)
    • Il avait surgi du néant, nous tournant le dos, déjà agenouillé au bord du coussin et on l’avait seulement vu faire le mouvement de s’allonger à plat, « à bouchon », comme on dit ici. — (Emmanuelle Arsan, Sainte Louve, Belfond, 1983, page 522)
  2. (Par extension) Posé à l’envers, en parlant d’un objet, notamment d’un contenant (vase, verre, seau...) reposant sur son ouverture.
    • Il en coupe quelques tranches minces, dans une assiette brune, puis tend à ma tante deux verres à pied, en cristal, posés à bouchon sur une étagère — (Thérèse Bresson, L’enfant des bords du Rhône, La Mirandole, 1990, page 86)
    • Gontran s’empara, sur la table à côté de lui, du bouquin qu’il y avait déposé ouvert, « à bouchon » pour ne pas perdre la page. — (René Bragard, La Nuit de Lahore, L'Âge d'Homme, 1995, pages 54-55)
    • Un bon coup de pschitt bien chimique, radical et on n’en parle plus de cet ordi de merde ! [...] PS : je l’éteins, je le mets à l'envers (« à bouchon ») et je tape dessus ; j’ai aussi des pinceaux pour le chatouiller, malheureusement il se fout des bises, le saligot. — (Dame Miette, Comment nettoyez vous vos touches de clavier d’ordinateur portabe lorsqu’il y a une Miette coincée à l’intérieur (réponse), auberge-espagnole.org, 16/09/2009)

Variantes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

À plat ventre :

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]