à brûle-pourpoint

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : à brule-pourpoint

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

→ voir brûler et pourpoint

Locution adverbiale[modifier | modifier le wikicode]

à brûle-pourpoint /a bʁyl puʁ.pwɛ̃/

  1. (Vieilli) À bout portant ou de très près, en tirant.
    • Et [l’Amour] la tire à brûle-pourpoint
      D’un petit arc qu’on ne voit point.
      (Scarron, Virgile travesti)
    • Mais les coups éloignés ne vous émeuvent point. Il faut vous les tirer plus à brûle-pourpoint. (Bours. Ésope à la cour, IV, 2)
  2. Brusquement, sans préparation, sans ménagement, sans détours.
    • Et puis, c'était à brûle-pourpoint mille serments, des « la Caille, mon jésus », « ma chérie », « ma jolie », c'était des rires, c'était, dans le lit en désordre, des agaceries. (Francis Carco, Jésus-la-Caille, 2ème partie, IV)
    • Il me déconcerta en me déclarant à brûle-pourpoint : « Il faut rendre libre la polygamie. » (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité, 1931)
    • Aussi sera-t-il sensible à l'appel de Pierre-Henri Teitgen, lorsque celui-ci lui demandera à brûle-pourpoint en 1945 à Lille, voulez-vous être des nôtres ? (Collectif, Jean Lecanuet ou la Passion du centre [actes du colloque organisé à Paris le 12 février 2004], p. 31. Paris : éd. Beauchesne, coll. « Politiques et chrétiens », 2007. ISBN 978-2-7010-1498-2)

Variantes[modifier | modifier le wikicode]

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]