à plusieurs reprises

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution adverbiale [modifier]

Invariable
à plusieurs reprises
\a ply.zjœʁ ʁə.pʁiz\

à plusieurs reprises \a ply.zjœʁ ʁə.pʁiz\ invariable

  1. Plusieurs fois ; maintes fois.
    • Ayant ainsi parlé, il se signa à plusieurs reprises, et, après maintes génuflexions et prières murmurées, il délivra le reliquaire au frère Ambroise […] — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Déjà le maître de la maison, de concert avec sa compagne, s’était permis de garder à plusieurs reprises le silence là où le notaire attendait une réponse élogieuse […] — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Mon cheval renâcla à plusieurs reprises et de lui-même pressa son allure. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Une mouche, attirée sans doute par son nez rouge, s’en vint à plusieurs reprises se poser dessus ; et lorsqu’il l’avait chassée d’un coup de main trop lent pour la saisir, elle allait se poster sur un rideau de mousseline […] — (Guy de Maupassant, Une vie, 1883)
    • Il eut même cette bonne fortune d’inventer à plusieurs reprises un de ces vocables essentiellement parisiens que la mode consacre pendant quelques mois et qui reçoivent toujours l’accueil le plus enthousiaste […] — (Octave Mirbeau, Contes cruels : Gavinard)
    • Quant au lysol, nous avons déjà noté, à plusieurs reprises, ses remarquables propriétés insecticides, en particulier dans nos études sur l’acariose. — (Chronique agricole, viticole et forestière du Canton de Vaud, volume 20, Institut agricole de Lausanne, 1907, p. 509)
    • Le grand air de l’Océan mordait notre visage avec une violence telle que nous avons dû, à plusieurs reprises, étaler sur les joues et le nez de la vaseline, dont nous nous étions munis. — (Dieudonné Costes et Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • Durant le second séjour de Holbein à Bâle, de 1528 à 1532 […] il a de nouveau portraituré Érasme à plusieurs reprises, mais vraisemblablement une seule fois d’après nature, puisque l’humaniste quitta déjà Bâle en 1529. — (J. Huizinga, Érasme, traduction de V. Bruncel, Gallimard, 1955)

Synonymes[modifier]

Traductions[modifier]