à reculons

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Composé de à et de reculons.

Locution adverbiale [modifier le wikicode]

Invariable
à reculons
\a ʁə.ky.lɔ̃\

à reculons \a ʁə.ky.lɔ̃\ invariable

  1. (Sens propre) En reculant, en allant en arrière.
    • Et je voguais, lorsqu’à travers mes liens frêles
      Des noyés descendaient dormir, à reculons.
      — (Arthur Rimbaud, Le Bateau ivre)
    • En même temps que le plafond se déseffondre, une dizaine d’hommes en masque à gaz et combinaison radioprotectrice des années 1960, gants en caoutchouc hermétiquement fixés autour des poignets par des bracelets élastiques, se pressent à reculons vers l’entrée de la pièce pour retrouver la sécurité de l’extérieur. — (Elan Mastaï, Tous nos contretemps, 2017)
    • C’était bien, de voir les pages bleues se tordre dans les flammes, et les mots s’enfuir comme à reculons, on ne sait où. — (Jean-Marie Gustave Le Clézio, Lullaby, 1978, collection Folio Junior, page 44)
  2. (Figuré) (Familier) En s’éloignant de sa bonne fin, de son terme, au lieu d’avancer.
    • Alors s’épanouit sa vocation de vétéran-né, d’homme de la veillée et du souvenir légendaire, dans le bruit apaisé des pendules de campagne, qui ne semblent battre qu’à reculons et ne plus marquer que l’heure qui a été. — (Antoine Blondin, Monsieur Jadis ou l'École du soir, 1970, réédition Folio, 1972, pages 64-65)
    • Du reste, l’histoire ne remonte jamais son cours et il n'est au pouvoir de personne de vivre l’histoire à reculons. — (Les Communistes expliquent: l'autonomie démocratique et populaire, Parti communiste martiniquais, 1978, page 140)
    • Cette affaire marche à reculons.
  3. (Figuré) (Familier) À contre-cœur, sans en avoir envie.
    • Mine de rien, il lui annonça son intention d'aller faire un tour à la « butte aux maringouins», comme disait Julie, pour voir de ses yeux comment leur mère s'adaptait à la vie champêtre, elle qui était partie à reculons. — (Micheline Lachance, Le Roman de Julie Papineau, volume 2 : LExil, Québec Amérique, 1995, réédition 2012, chapitre 42)

Synonymes[modifier le wikicode]

Sens propre :

Sens figuré :

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]