æquilateral

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

→ voir équilatéral

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin æquilateral
\e.kɥi.la.te.ʁal\
æquilateraux
\e.kɥi.la.te.ʁo\
Féminin æquilaterale
\e.kɥi.la.te.ʁal\
æquilaterales
\e.kɥi.la.te.ʁal\

æquilateral \e.kɥi.la.te.ʁal\

  1. (Archaïsme) Ancienne orthographe d’équilatéral.
    • [...] lequel en ſa cloſture ſera auſſi égal au ſuperfice du triangle æquilateral, ainſi qu’il eſt égal au parallelogramme, & pour le verifier nous diſons qu’outre le trapeſe qui eſt formé dans le parallelogramme, par le moyen dudit triangle, les deux triangles qui ſont a coſté dudit trapeſe eſtre égaux au triangle æquilateral qui eſt ſur ledit trapeſe. — (Jean Abraham, L’Arithmetiqve, Arpentage Vniversel, 1617)
    • Element ; à ſçauoir que le quarré de A. E. coſté du triangle æquilateral , eſt triple du quarré du rayon G. E. d’autant que nous auons monſtré que le rectangle compris ſous A. E. X. eſt eſgal au quarré du rayon E. G. — (David Sanclarus, L’Mathematicarum Artium Profeſſoris Regii, 1622)
    • Reſte celuy du Pentagone , pour lequel diviſés le Rayon A D en deux en I , coupés du Diametre B D, commençant en I & tirant vers B, la ligne I H eſgalle à I E ; H joinct à E donnera E H le coſté du Pentagone æquilateral & æquiangle , qui ſe doit deſcrire dans le cercle B C D E : Eſtendés E H de D en F & partagés l’arc F D en N : la ligne droicte N D ſera le coſté du Décagone régulier. — (Matthias Dögen, L’Architecture Militaire de Matthias Dögen Livre Premier de la Fortification Moderne des Figures Regulieres, 1648)
    • Les angles qui ſont moindres que celuy de l’Exagone , ne peuvent pas avoir les baſtions angles droicts , comme nous avons remarqué , lors que les lignes qui les font ſont de juſte longueur , & alors on n’a point de flanc oblique : que ſi l’angle eſtoit trop aigu comme celuy d’un triangle æquilateral comme λ χ ν, il vaut mieux le couper en rentrant , comme λ μ ν, que de faire un baſtion ſur cét angle, parce qu’il ſeroit trop aigu, & ne vaudroit rien; & lors qu’on rencontre de ces angles , le plus ſouvent le lieu eſt eſtroit & on ne peut s’eſtargir à cauſe des precipices,ou des marais, c’eſt pourquoy ils ſont de leur nature aſſez forts. — (Antoine de Ville, De la Charge des Gouverneurs des Places, 1674)

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

→ voir equilateral

Adjectif [modifier]

Nature Forme
Positif æquilateral
Comparatif more æquilateral
Superlatif most æquilateral

æquilateral \Prononciation ?\

  1. (Archaïsme) Ancienne orthographe d’equilateral.