écang

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1751) Selon le FEW, peut-être issu de l’ancien bas francique *swank (« élan, impulsion »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
écang écangs
\e.kɑ̃\

écang \e.kɑ̃\ masculin

Dessin d’un écang - 1899 (1)
  1. Outil en bois anciennement utilisé pour écanguer le chanvre ou le lin, séparer la filasse de la paille.
    • L’ouvrier qui écangue tient une poignée de lin dans sa main gauche et la passe dans l’échancrure de la planche, qui est taillée en biseau, puis avec un couteau en bois poli appelé écangue ou écang qu’il tient de la main droite, il frappe verticalement sur le lin pour en détacher toute la chènevotte et assouplir la filasse, en ayant soin de rouler la poignée sur elle-même. — (Gustave Heuzé, Égrenage et teillage du lin, Journal d’agriculture pratique, de jardinage et d’économie domestique, juillet 1889, page 445)
  2. (Par extension) Batte frappant le lin ou le chanvre dans une écangueuse, machine à écanguer.
    • Le seul perfectionnement de l’écang qui ait été réalisé est le moulin flamand. Il se compose d’une série d'écangs qui sont montés dans un moyeu. La paille tenue à la main est présentée dans la fente d’une planche contre laquelle tourne le moulin à grande vitesse. — (E. Weiss, Machine, système Feuillette, pour le teillage industriel du lin, Le Génie civil, 31/12/1921, page 590)

Variantes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]