échappée

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Déverbal de échapper.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
échappée échappées
\e.ʃa.pe\

échappée \e.ʃa.pe\ féminin

  1. Action imprudente par laquelle on s’écarte de son devoir, de sa position.
    • Le directeur de la Congrégation ; comme une glousse que la première échappée de ses poussins jette dans les plus cruelles angoisses, confie sa plainte au cœur de son ami toujours prêt à le consoler : […]. — (Abbé L.-B. Meyranx, Grenade-sur-l'Adour, histoire d'une Bastide landaise, chap. 8, 1897, Cressé : Editions des Régionalismes, 2021, p. 212)
    • Lorsqu’il lui arrivait, à propos de ce fameux Journal, de se voir reprocher une échappée de plume, il en était affligé pendant des semaines. — (Léon Daudet, Souvenirs des milieux littéraires, politiques, artistiques et médicaux/Au temps de Judas, Grasset, 1920, réédition Le Livre de Poche, page 375)
  2. (Architecture) Espace ménagé pour le tournant des voitures à leur entrée dans une cour, dans une remise ou dans un garage.
  3. (Architecture) Espace qu’on laisse entre un escalier et la voûte ou le plafond.
  4. (Architecture) Hauteur comprise entre une volée d'escalier et son couvrement.
    • Si on ne veut pas se cogner la tête, il faut une échappée d'au moins 1,90 m.
  5. (Par ellipse) Échappée de lumière ; échappée de vue.
    • Malheureusement le brouillard et la fumée s’épaississent encore ; on ne voit plus autour de soi que par échappées ; et plus on avance, moins on voit clair. — (Hector Malot, Sans famille, 1878)
    • Encore des échappées sur la nappe bleue de Marmara, les îles ou les montagnes d’Asie, mais les passants rares et les cases tristes. — (Pierre Loti, Aziyadé, 1879)
    • La brume nous enveloppa de nouveau, bien que le soleil brillât dans une échappée de ciel au dessus de nos têtes. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • À cet endroit de la route, il y a une magnifique échappée sur la vallée.
    • (Figuré)Il y a dans cette étude historique des échappées sur d’autres sujets.
    • Cette échappée d’un luxe vu à travers la douleur lui rendit Charles encore plus intéressant, par contraste peut-être.. — (Honoré de Balzac, Eugénie Grandet, 1834)
    • Pierre apprit que le Code rognait la part des bâtards au profit des enfants légitimes. Cela ne le consola nullement. Il voulait tout. Il n’aurait pas partagé dix sous entre Ursule et Antoine. Cette échappée sur les complications du Code lui ouvrit de nouveaux horizons, qu’il sonda d’un air singulièrement songeur. — (Émile Zola, La Fortune des Rougon, G. Charpentier, Paris, 1871, ch. II ; réédition 1879, page 64)
  6. (Sport) Action de distancer les autres coureurs.
    • L’échappée des deux jeunes gens ne préoccupait évidemment pas les leaders qui se réservaient pour l’attaque des treize lacets. — (Roger Vailland, 325.000 francs, 1954, réédition Le Livre de Poche, page 19)
    • Peut-être l’immense majorité du peloton a-t-elle intégré qu’il n’y avait plus rien à tirer de telles échappées, et qu’il valait mieux garder ses forces pour aider son leader en montagne ou dans la préparation des sprints. — (Henri Seckel et Clément Guillou, Tour de France 2019 : l’échappée, un art devenu vain, Le Monde. Mis en ligne le 12 juillet 2019)

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus échappée figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : escalier.

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe échapper
Participe Présent
Passé
(féminin singulier)
échappée

échappée \e.ʃa.pe\

  1. Participe passé féminin singulier de échapper.
    • Echappée aux disputes retentissantes que mon dernier article vous signalait, elle vient de se donner un comité de rédaction nouveau, décidé à chercher par tous les moyens à coordonner, à synarchiser les efforts artistiques non seulement de l'école tchèque, mais de toute les écoles slaves de façon à faire si possible de Prague une véritable capitale slave. — (Mercure de France, 1909, page 371)

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]