éclosion

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : eclosion

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De éclore, éclos et -ion.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
éclosion éclosions
\e.klɔ.zjɔ̃\

éclosion \e.klɔ.zjɔ̃\ féminin

  1. Action d’éclore pour un animal ovipare.
    • Or, il importe que l'éclosion coïncide avec la poussée des premières feuilles du mûrier. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Pour faire mûrir la graine de vers à soie, celle-ci était placée dans un petit sac suspendu autour du cou et reposait entre les seins de la femme, la magnarelle. La chaleur du corps favorisait l'éclosion des petites larves.(Muller 1874) — (Martine de Lajudie, Un savant au XIXe siècle: Correspondance d'Urbain Dortet de Tessan Ingénieur hydrographe - 1820-1875, note n°517, page 170, 2008)
  2. (Figuré) Apparition, naissance.
    • Ne peut-on pas admettre […], que les êtres exceptionnels qui apparaissent de loin en loin dans une famille, ne sont que le fait de l’éclosion spontanée de qualités supérieures restées latentes chez leurs prédécesseurs ? — (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
    • La caserne est l’école de toutes les aberrations. Elle est également le terrain le plus propice à l’éclosion des révoltes. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 28)
    • L’éclosion des sectes dissidentes au sein du christianisme n’a donc fait qu’aiguiser les passions anti-juives de l!'Église. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • L!'arrière-saison prolongeait l’éclosion tardive des bolets, des russules "jolies", des tricholomes bleus. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)

Traductions[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]