écoumène

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Issu du grec ancien οἰκουμένη, oikoumene (« terre habitée ») participe passif féminin substantivé de οἰκέω, oikeo (« habiter »), lui-même de οἴκος, oïkos (« maison »). De la même racine grecque, avec une orthographe différente, sont issus œcuménique ou œcuménisme.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
écoumène écoumènes
\e.ku.mɛn\

écoumène \e.ku.mɛn\ masculin

  1. Notion géographique pour désigner l’ensemble des terres anthropisées (habitées ou exploitées par l’homme).
    • Pourquoi parler d’éthique de l’écoumène, et non pas, comme le veut l’usage ordinaire, d’éthique de l’environnement ? — (Augustin Berque, Être humains sur la terre : principes d’éthique de l’écoumène, 1996.)
    • Thalès, Pythagore mais aussi Platon ou Aristote se sont attachés à résoudre le problème des dimensions et de la forme de la Terre, faisant de la géodésie la mère de toutes les sciences. Ainsi, Anaximandre de Milet, selon Ératosthène, dresse la première carte du monde au vie siècle avant J.-C. Et c’est ce dernier qui détermine, au iiie siècle avant J.-C. la circonférence de la terre à 1 000 kilomètres près grâce à un simple bâton (gnomon), des mathématiques et un peu de chance. Il produit aussi une carte de l’écoumène (monde connu) grec jetant les bases de la géographie. — (Guillaume Balavoine, « Mise à jour », “Les Premiers Cartographes”, Le Figaro Magazine, nº 23625 et 23626, 31 juillet et 1er août 2020, page 20.)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]