édredon

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1700) Emprunté au danois ederdun (« duvet d’eider »).

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
édredon édredons
\e.dʁǝ.dɔ̃\

édredon \e.dʁǝ.dɔ̃\ masculin

  1. (Vieilli) Duvet d’une espèce de canard des pays septentrionaux, l’eider, qui sert à faire des couvre-pieds, des couvertures.
    • Ces îlots, constitués de basalte, servent de repaires à des myriades d’eiders qui nichent dans les rochers. Ces oiseaux donnent le précieux duvet connu sous le nom d’édredon, et sont la principale ressource des habitants : la loi défend de les tuer. (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.57)
    • Tout s’expliqua quand M. Fridriksson m’apprit que ce tranquille personnage n’était qu’un « chasseur d’eider », oiseau dont le duvet constitue la plus grande richesse de l’île. En effet, ce duvet s’appelle l’édredon, et il ne faut pas une grande dépense de mouvement pour le recueillir. (Jules Verne, Voyage au centre de la Terre, ch. 11, 1867)
  2. (Par métonymie) Couvre-pied fait avec ce duvet et toute couverture formée de duvet.
    • Je me plongeais grelottant dans mes édredons, et rêvais jusqu'au matin […]. Quand je sortais de ces rêves embrouillés, c'était pour m’éveiller tout en nage, comme si j'avais pris un bain indien; la peste soit des édredons islandais ! (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.51)
    • Les instances du syndicat patronal ont au contraire choisi la tactique de l’édredon, pariant sur la gêne générale et sur l’amnésie de l’opinion. (L. Joffrin, Libération, 31 octobre 2007)

Hyperonymes[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]