éducation

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : education

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin educatio (« élevage, éducation »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
éducation éducations
/e.dy.ka.sjɔ̃/

éducation /e.dy.ka.sjɔ̃/ féminin

  1. Action d’élever, de former un enfant, un jeune homme, une jeune fille, de développer ses facultés intellectuelles et morales ; résultat de cette action.
    • Il n’existe au Pérou aucune institution pour l’éducation de l’un ou de l’autre sexe ; l’intelligence ne s’y développe que par les forces natives. (Flora Tristan; Les Femmes de Lima, dans Revue de Paris, tome 32, 1836)
    • L’éducation moyenne atteignait un niveau extraordinaire, et, à l’aube du XXe siècle, on trouvait relativement peu de gens, dans l’Europe occidentale, qui ne sussent lire et écrire. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 407, Mercure de France, 1921)
    • Les hommes qui ont reçu une éducation primaire ont, en général, la superstition du livre, et ils attribuent facilement du génie aux gens qui occupent beaucoup l'attention du monde lettré ; […]. (Georges Sorel, Lettre à Daniel Halévy, 15 juillet 1907, dans Réflexions sur la violence, 1908)
    • À ce titre, il était de l'intérêt de l'« establishment » religieux de promouvoir et de défendre l'orthodoxie religieuse, l’éducation formaliste et un traditionalisme rigide sous prétexte de sauvegarder le caractère islamique de la communauté. (P.J. Vatikiotis, L'Islam et l'État, 1987, traduction de Odette Guitard, 1992, p.122)
  2. (Plus largement) Élévation morale, intellectuelle des hommes de tout âge ou d’une collectivité.
    • L’éducation de la démocratie. - Il se voue à l’éducation du peuple.
  3. Développement donné méthodiquement à une faculté déterminée.
    • L’éducation de l’œil, de l’oreille, du goût.
  4. Connaissance et pratique des usages de la société, relativement aux manières, aux égards, à la politesse.
    • Toutes les ressources d'une éducation brillante, tous les souvenirs d'une jeunesse passée dans les plus nobles cours de l'Europe, furent employés pour me plaire. (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes,)
    • Très vite, l'éducation de son esprit et de son caractère se faisait, dans ce milieu si restreint où il voyait, comme en raccourci, toutes les laideurs, qui, ailleurs, lui eussent échappé, éparpillées dans la foule bigarrée et mobile. (Isabelle Eberhardt, Le Major,1903)
  5. (Par extension) Action de surveiller le développement, la reproduction, de certains animaux.
    • La Girafe dans son pays natal, broute la sommité des arbres, […] : ce qui a décidé de son changement d’habitudes, ce sont les premiers mois de son éducation en domesticité. (Étienne Geoffroy Saint-Hilaire, Quelques Considérations sur la Girafe, 1827)
    • L’ éducation des vers à soie diffère suivant les climats. (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Le ver à soie a un remarquable pouvoir de croissance: […] Son éducation est donc en grande partie une affaire de nourrissage intensif, d'« embouche» pour reprendre l'expression utilisée par J.P. Digard. (Françoise Clavairolle, Le magnan et l'arbre d'or, 2003, page 145)
    • Pour les équidés, et notamment pour les ânes, certains éleveurs préfèrent parler d’éducation, plutôt que de dressage. Il est vrai que pour ces animaux, l’accoutumance à l’homme et le dressage peuvent être très progressifs et démarrer dès le sevrage (soit avant un an) […] (Lhoste Philippe, Havard Michel, Vall Eric, La traction animale, 224 p., page 62, 2010, Quae - Cta - Presses agronomiques de Gembloux)
  6. (Par analogie) Ensemble des soins donnés à une plante.
    • L’éducation de cette plante est difficile.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]