éjouir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De jouir, avec le préfixe é-.

Verbe [modifier le wikicode]

éjouir \e.ʒwiʁ\ pronominal ou transitif 2e groupe (conjugaison) (pronominal : s’éjouir)

  1. (Désuet) Se livrer à la joie, se réjouir.
    • On l’emporte, on la sale, on en fait maint repas,
      Dont maint voisin s’éjouit d’être.
      — (Jean de La Fontaine, L’Œil du Maître dans Fables, 1668-1678)
    • Ta beauté s’éjouit dans un cœur tout à toi,
      ta beauté parfois frissonne
      en pensant que mon cœur sonne
      comme d’un éternel émoi.
      — (Gustave Kahn, Domaine de fée, Édition de la Société nouvelle, 1895, p. 16)
    • Cependant, dans les crèmeries où nous passions, j’ai parfois entendu des gens de basse culture intellectuelle qui s’éjouissaient de vos facéties. — (Alphonse Allais, Artistes dans Deux et deux font cinq, Paul Olendorff, 1895, p. 259)
  2. (Vieilli) Réjouir.
    • L’idée de causer déplaisir à Malgrison m’éjouissait beaucoup et Baduel pareillement. — (Ferdinand Fabre, Le Chevrier, L. Hachette, 1867, p. 217)
    • Chante, mon garçon, ça t’éjouira le cœur. — (René Bazin, La Terre qui meurt, A. Mame et fils, 1904, p. 76)

Références[modifier le wikicode]